dimanche 17 avril 2016

Russie: Mer Baltique, Moscou plonge une nouvelle fois le Pentagone dans la stupéfaction et l'effroi

D17041607:00 - "Un avion militaire américain de reconnaissance a été intercepté par un chasseur russe « de façon dangereuse et non professionnelle » lors d’un vol de routine dans l’espace aérien international au-dessus de la mer Baltique" a annoncé samedi 16 avril le Pentagone cité par l'AFP.

Que fait donc l'US Navy à moins de 100 km de Kaliningrad, l'une des bases stratégiques russes en Mer Baltique ? Supposons que Moscou  promène son Moskva, potentiellement armé de missiles à têtes nucléaires comme peut l'être l'USS Donald Cook, à moins de 100 km, par exemple, de Miami, voire de New York ?

Notons que le Pentagone agit de la même façon avec Pékin en Mer de Chine ce qui signifie que Washington est sur les dents et teste la réactivité de ses ennemis qui, au grand effroi des militaires US, n'hésitent plus à répondre à mesure aux provocations, ce qui n'était jamais arrivé depuis la fin de la guerre froide.

Les experts militaires US ne cessent d'alerter le Congrès et la Maison Blanche de la situation catastrophique des forces armées américaines devenues, selon eux, incapables d'assurer la victoire en cas de conflit majeur avec la Russie, la victoire d'Assad en Syrie après le coup de Poutine en Crimée n'étant pas pour rien dans cette prise de conscience.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un avion militaire américain intercepté par un chasseur russe de façon « dangereuse » 

Le Monde avec AFP, le 17 Avril 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 17 Avril 2016 
___________***___________
Un avion militaire américain de reconnaissance a été intercepté par un chasseur russe « de façon dangereuse et non professionnelle » lors d’un vol de routine dans l’espace aérien international au-dessus de la mer Baltique, a annoncé samedi 16 avril le Pentagone. Selon sa porte-parole, Laura Seal, les faits se sont déroulés jeudi.
 un bombardier Soukhoï SU-24 était passé à seulement neuf mètres au-dessus du navire
C’est la deuxième fois depuis le début de la semaine que ce type d’incident se produit. Des avions russes n’ont cessé de survoler le destroyer américain USS Donald Cook, notamment mardi lorsqu’un bombardier Soukhoï SU-24 était passé à seulement neuf mètres au-dessus du navire dans une « configuration d’attaque simulée », selon le centre européen de commandement des forces américaine. Moscou a nié tout caractère provocateur ou imprudent de cette action.
« Ces interceptions aériennes peuvent potentiellement blesser gravement tous les équipages de pilotes impliqués », a fait valoir Mme Seal à propos des évènements de jeudi. 
« Plus grave, les actions dangereuses et non professionnelles d’un seul pilote peuvent potentiellement provoquer une escalade inutile des tensions entre nos pays », a-t-elle prévenu.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

America First signifierait alors aussi bien Armageddon-First

« Finalement, le America First de Trump n’a rien à voir, ni avec une politique extérieure restreinte, ni avec une sorte de néo-isolati...