lundi 25 avril 2016

Macédoine: guerre des réfugiés, le trafic de migrants se "professionnalise"

G25041617:45 - "Depuis la fermeture de la frontière, des réseaux de passeurs semblent se former, faisant payer leurs services à des petits groupes de migrants illégaux pour traverser la Macédoine grâce à des passeurs serbes" rapporte l'AFP.

Cette petite brève de l'AFP est très révélatrice de ce qui est en train de se mettre en place pour passer outre la fermeture de la route des Balkans. La Macédoine est un tout petit pays de deux millions d'habitants aux revenus extrêmement faibles. Ce pays est soumis, de fait, à un embargo européen et n'est aidé pour protéger sa frontière que par ses voisins qui ne peuvent pas faire grand chose. 

Alors, plutôt que de laisser des hordes de migrants cheminer à travers les champs et les rivières, ou de les bloquer de force derrière des barbelés, ce qui produit des images particulièrement choquantes, les autorités pourraient être tentées de se "professionnaliser" comme on dit aux USA, c'est à dire de jouer le jeu du système et d'en tirer du même coup des bénéfices non négligeables comme le font celles de Turquie et de Grèce pour ne pas parler de celles de l'Italie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Interception de 15 migrants en Macédoine

Le Figaro avec AFP, le 25 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 25 Avril 2016


_________***_________

Un groupe de quinze migrants afghans entassés dans une voiture, a été intercepté ce week-end dans le sud de la Macédoine, et un passeur serbe a été arrêté, a annoncé aujourd'hui le ministère de l'Intérieur lundi.
 plusieurs dizaines de personnes sont parvenues samedi soir à franchir la frontière gréco-macédonienne
Les autorités macédoniennes n'ont pas précisé si ces Afghans faisaient partie d'un groupe de plusieurs dizaines de personnes qui étaient parvenues samedi soir à franchir la frontière gréco-macédonienne, comme l'avait constaté un photographe de l'AFP.
  Le chauffeur, un Serbe, a été arrêté
Quelques heures après ce passage, sur la route entre la ville frontalière de Gevgelija et Skopje, une Opel immatriculée en Serbie a refusé de s'arrêter à la demande d'une patrouille macédonienne dans le village d'Udovo, à 30 km environ de la frontière grecque. Le véhicule, où se trouvaient les 15 migrants, a pris la fuite mais a été finalement intercepté à Demir Kapija à une vingtaine de kilomètres. Le chauffeur, un Serbe, a été arrêté et sera poursuivi pour trafic d'être humains.

Les migrants interceptés en Macédoine sont placés dans un centre d'accueil avant d'être renvoyés vers la Grèce.
 Depuis cette fermeture (de la frontière), des réseaux de passeurs semblent se former, faisant payer leurs services à des petits groupes
La frontière greco-macédonienne a été fermée fin février. Plus de 10.000 migrants campent depuis début mars dans les champs à Idomeni, séparés de la Macédoine par une double rangée de barbelés. Des incidents ont éclaté à plusieurs reprises entre certains migrants exaspérés tentant de forcer cette frontière, et la police macédonienne. Depuis cette fermeture, des réseaux de passeurs semblent se former, faisant payer leurs services à des petits groupes. Des migrants sont régulièrement interceptés en Bulgarie, en Macédoine ou encore en Serbie.

Les migrants d'Idomeni font partie des quelque 54.000 personnes bloquées en Grèce depuis la fermeture de la "route des Balkans" vers le nord de l'UE. Sur cette route, la Macédoine est un petit pays de deux millions d'habitants n'appartenant ni à l'UE ni à l'OTAN.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Course à l'Elysée: le Kremlin lâche Fillon en faveur de Le Pen

Face à la montée fulgurante de Macron dans les sondages qui attire à lui tout ce que le marigot parisien compte de politiciens attachés à le...