dimanche 17 avril 2016

France: 2017, de qui (ou de quoi) 85% des Français pourraient-ils bien se déclarer mécontents ?

E17041608:45 - "85% des Français sont mécontents de l'action du chef de l'Etat alors qu'à la même période de son quinquennat (avril 2011), l'ex-président Nicolas Sarkozy totalisait presque deux fois plus de satisfaits (28%)" rapporte l'AFP citant un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, publié le 17 avril.


Nous pourrions écrire que c'est une catastrophe de Maréchal et pourtant les Français ne bougent pas puisque même Nuit Debout, malgré le soutien poussif mais tonitruant des médias, n'arrive pas à déplacer autre chose que des bras cassés et autres manchots unijambistes.

Certes, comme nous le voyons aux Etats-Unis, ce ne sont plus les électeurs qui élisent leur président puisque tout est verrouillé par d'innombrables truquages par l'establishment comme le fait chez nous notre président en repoussant à la fin de l'année l'annonce de son éventuelle candidature, ce qui bloque tout le processus de la pré-campagne électorale et ne permettra pas d'organiser des primaires capables de faire émerger d'éventuels nouveaux venus plus prometteurs que les habitués du genre.

En effet, comme aux USA où l'inscription sur les listes électorales est close depuis le 9 Octobre 2015, en France "pour pouvoir voter en 2017, il faut avoir fait la démarche avant le 31 décembre 2016" rappelle le ministère de l'Intérieur sur son site interieur.gouv.fr
alors qu'il serait techniquement possible de permettre aux gens de s'inscrire le jour même où il vont voter (sinon à quoi sert toute notre quincaillerie informatique qui sait tout sur tout le monde ?).

Or, l'expérience montre que de très nombreux électeurs qui habituellement s'abstiennent pourrait décider d'aller voter suite à l'émergence d'outsiders échappant au système comme nous le constatons aux Etats-Unis avec Sanders et Trump. Mais pour que ces outsiders puissent faire le plein de leur "fans", il faudrait que ces derniers puissent s'inscrire jusqu'au dernier moment, ce qui n'est actuellement pas le cas, ni aux USA, ni en France.

 Dans un monde qui se caractérise par l'instantanéité des réactions, cela nous semble tout simplement malhonnête, violer le droit de vote universel inscrit dans la Constitution et, dans tous les cas, une restriction excessive de notre liberté citoyenne dont nos élites n'ont, évidemment, cure. Et finalement, la faute à qui sinon aux Français eux-mêmes ?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Popularité: Hollande au plus bas depuis 2012

Le Figaro avec AFP, le 17 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 17 Avril 2016


____________***__________

La cote de popularité de François Hollande en avril a atteint son niveau le plus bas depuis son élection (- 3 points par rapport à mars, à 14%), selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, publié le 17 avril. 
85% des Français sont mécontents de l'action du chef de l'Etat (+3)
Manuel Valls, avec 25% de satisfaits (-2), atteint lui aussi son niveau le plus bas depuis avril 2014. 85% des Français sont mécontents de l'action du chef de l'Etat (+3) (1% ne se prononçant pas). Les Français les plus mécontents sont ceux qui exercent des professions intermédiaires (88%) et ceux âgés de 35 à 49 ans. Les femmes sont un peu plus mécontentes que les hommes (86% contre 84%).
A la même période de son quinquennat (avril 2011), l'ex-président Nicolas Sarkozy totalisait deux fois plus de satisfaits (28%)
Les Français sympathisants du parti Les Républicains sont les plus insatisfaits (96%), suivis de ceux du Font National (95%). Les sympathisants du parti Socialiste sont les moins sévères (56% d'insatisfaits). A la même période de son quinquennat (avril 2011), l'ex-président Nicolas Sarkozy totalisait deux fois plus de satisfaits (28%).

74% des Français sont mécontents de l'action du Premier ministre (+2) (1% ne se prononcent pas), les hommes plus que les femmes (75% contre 71%). Les plus mécontents sont les ouvriers (80%), les Français âgés de 35 à 49 ans. Les sympathisants du FN sont les plus insatisfaits du chef du gouvernement (90%), suivis de ceux du Front de gauche (81) puis des Républicains (80%).
Mais contrairement à ce qui se passe pour le président, une majorité de sympathisants PS sont satisfaits de M. Valls (54%, - 3 points).
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Trumpisme, le suivisme européen en question

Bien qu’il soit difficile de comprendre le trumpisme tant son auteur sort des codes habituels de la politique, il semble qu’il provoque che...