dimanche 17 avril 2016

Autriche: construction d'une barrière anti-réfugiés avec l'Italie, "ils continueront d'arriver de toute façon"

G17041611:55 - " Les autorités de l'UE ont décidé à un moment donné qu'elles allaient accueillir les réfugiés et maintenant, elles les repoussent en arrière après avoir obtenu un nouvel accord avec la Turquie. Mais les réfugiés vont continuer d'arriver de toute façon" rapporte Sputnik Europe citant Shawn Donnelly, professeur de relations internationales (...) à l'Université de Twente aux Pays-Bas.


"En ce qui concerne l'accord UE-Turquie, il reste à voir comment il va fonctionner, et nous ne sommes pas tout à fait sûr [de son efficacité]. La preuve est dans le pudding, comme on dit en anglais" estime le professeur.  

Notons que nous ne disposons toujours pas d'informations sur ce qui se passe réellement entre la Grèce et la Turquie sinon que François vient de jouer les passeurs en ramenant des familles musulmannes au Vatican ce qui est, de notre point de vue, le signe que l'accord avec Ankara est tout simplement mort-né.

Il faut donc nous attendre non seulement à une reprise du flux en provenance de Turquie, mais aussi à un second flux en provenance des côtes d'Afrique du Nord, en particulier depuis la Libye et l'Egypte.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Migrant Mayhem: Europe Sits on the Fence as Barriers Divide Schengen Area 
Sputnik Europe, le 17 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 17 Avril 2016


___________***__________
absence d'un gouvernement central supra-national
In an interview with Sputnik, Shawn Donnelly, Professor of International Relations and European Studies and Director of the Financial Stability Research Group at the University of Twente in the Netherlands, reproached the EU for its about-face on refugees, which he chalked up to the supranational lack of a central government.
les autorités autrichiennes ont commencé la construction d'une barrière anti-réfugiés à travers le col du Brenner le long de la frontière du pays avec l'Italie
The interview came as Austrian authorities began constructing an anti-refugee barrier across the Brenner Pass along the country's border with Italy.
 Les autorités de l'UE ont décidé à un moment donné qu'elles allaient accueillir les réfugiés et maintenant, elles les repoussent en arrière après avoir obtenu un nouvel accord avec la Turquie. Mais les refugiés vont continuer d'arriver de toute façon
"What you have got in the EU is the lack of a central government. In fact, they decided at one stage that they were going to take refugees and now they are pushing them back and they have got a new deal with Turkey. But the refuges are still coming anyway," Donnelly said.
Separately, he remained cautiously optimistic about an agreement clinched between the EU and Ankara to return "irregular migrants" from Greece to Turkey; the document came into force on April 4.
"En ce qui concerne l'accord UE-Turquie, il reste à voir comment il va fonctionner, et nous ne sommes pas tout à fait sûr [de son efficacité]. La preuve est dans le pudding, comme on dit en anglais
"As far as the EU-Turkey deal is concerned, it remains to be seen how well it is going to function, and we are not quite sure [of its efficiency]. The proof is in the pudding, as they say in English," he said.
La construction de la barrière anti-réfugiés est considéré par les experts comme une réponse préventive au flux anticipé de réfugiés qui tentent d'entrer en Autriche en provenance d'Italie, alors que la route des migrants des Balkans a été fermée
The construction of the anti-refugee barrier is seen by experts as a preemptive response to the anticipated flow of refugees trying to enter Austria from Italy, after the Balkan migrant route was closed.
La Commission européenne a déjà exprimé des inquiétudes sur la décision de Vienne, en notant que le col du Brenner est essentiel pour la liberté de circulation dans l'Union européenne. Le chancelier autrichien Werner Faymann a à son tour défendu la décision de son pays, en déclarant que la mesure était "politiquement nécessaire."
The police say that the construction works are scheduled to be completed by the end of May. The European Commission has already expressed concerns over Vienna's move, noting that the Brenner Pass is essential for the freedom of movement within the European Union. Austrian Chancellor Werner Faymann in turn defended his country's decision, stating the measure was "politically necessary."

Over the last few months, the number of refugees arriving in Italy has risen sharply. On Tuesday, the Italian coastguards said that they had rescued some 4,000 migrants, crossing the Mediterranean, over the past two days. According to UN estimates, almost 20,000 migrants have crossed the Mediterranean to Italy so far this year.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Macron président ? L’heure de la Résistance a sonné.

La victoire de Macron au premier tour de l’élection présidentielle française de ce 23 avril 2017 a du même coup désigné le futur locata...