jeudi 14 avril 2016

Allemagne: guerre des réfugiés et satire anti-Erdogan, "les catastrophiques gestions de crise de Merkel"

E14041617:50 - Alors que "Merkel était déjà sous pression à la fois en interne et à l'étranger suite à sa décision de déclarer les portes de l'Allemagne ouverte aux réfugiés, ses problèmes se sont encore aggravés lorsque le satiriste allemand Jan Böhmermann a diffusé une satire anti-Erdogan sur la télévision allemande ZDF. La gestion de ces crises par Merkel est si catastrophique qu'elle est en train de perdre son emprise sur le pouvoir" écrit le journal allemand Der Spiegel.



Nous constatons une absence quasi totale d'informations sur la mise en oeuvre de l'accord UE-Turquie concernant la crise des migrants. Nous savons que quelques centaines de migrants auraient été renvoyés en Turquie il y a une dizaine de jours mais nous ignorons leur sort et même s'ils sont vraiment arrivés sur les côtes turques et dans quelles conditions. Nous avons vu passer en vitesse une déclaration de Tsipras annonçant que le renvoi des migrants illégaux était suspendu jusqu'au 15 Avril et depuis, rien. Que cache ce cover-up médiatique? Que font les journalistes auropéens pour qui la liberté d'expression est soi-disant sacrée?

Par contre, les chasseurs turcs n'hésitent plus à survoler le territoire grec des îles de la mer Egée en violation flagrante des règles internationales sans aucune réaction d'un quelconque responsable politique européen. L'annexion de ces îles grecques par la Turquie fait-elle partie du deal entre Merkel et Erdogan? 

Nous observons également que la situation politique macédonienne se détériore comme si des forces "occultes" visaient à déstabiliser le pouvoir en place qui tient bon face aux tentatives agressives de franchissement de la frontière gréco-macédonienne alors que les quelques milliers de migrants coincés à Idoméni n'ont aucune issue puisqu'ils ne peuvent ni aller en Macédoine ni être expulsés en Turquie, étant arrivés en Grèce avant la date d'application de l'accord et se sont fait surprendre par la fermeture soudaine et totale de la frontière macédonienne. Pourquoi l'UE ne règle pas ce cas particulier toute affaire cessante pour faire cesser cette situation absolument inhumaine?

Enfin, concernant la satire anti-Erdogan, comment Merkel peut-elle se laisser dicter ce qu'elle doit faire par ce qui n'est rien d'autre qu'une fatwa de la part du Sultan ottoman? 

Comment s'étonner que Der Spiegel, habituel soutien de Merkel, commence de ruer dans les brancards?
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
'Abysmal' Merkel in Trouble as Erdogan Turns Up Heat in Satirical Poem Row 

Sputnik international, le 14 Avril 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 14 Avril 2016


_____________***__________
Merkel était déjà sous pression à la fois en interne et à l'étranger suite à sa décision de déclarer les portes de l'Allemagne ouverte aux réfugiés précipitant le plus grand mouvement de masse de personnes depuis la Seconde Guerre mondiale
Merkel was already under pressure — both at home and abroad — over her decision to declare Germany's doors open to refugees — precipitating the biggest mass movement of people since the Second World War.
Bien que sa décision initiale a été considérée comme un acte humanitaire, il est rapidement devenu évident que l'Union européenne ne pouvait pas faire face à la crise des migrants
Although her original decision was seen as a humanitarian act, it quickly became obvious that the European Union could not cope with the migrant crisis, with member states putting in place border controls closing down the Schengen borderless EU zone, striking at the heart of one of the central principles of the EU — the freedom of movement of people.
Dans un effort pour endiguer le flot de réfugiés, Mme Merkel a négocié un accord controversé avec la Turquie
In an effort to stem the tide of refugees, Merkel brokered a controversial deal with Turkey under which "irregular migrants" in Greece would be sent back to Turkey in return — on a one-for-one basis — for Syrian refugees being allowed to enter EU countries. In addition, the deal allows for all Turkish citizens to have visa-free access to the EU.
Cependant, de nombreuses organisations humanitaires ont rejoint l'agence onusienne pour les réfugiés du HCR en disant que l'accord UE-Turquie est soit immoral soit illégal puisque les "hot spots" sont devenus des centres de détention. Ils disent aussi que la Turquie n'est pas un «pays sûr» pour le retour des migrants en vertu de la Convention de Genève
However, many relief agencies — including Médecins Sans Frontières, the International Rescue Committee, the Norwegian Refugee Council, Save the Children and Red Cross — have joined the UN refugee agency UNHCR in saying the EU-Turkey deal is either immoral or illegal as the 'hotspots' have become detention centers. They also say Turkey is not a 'safe country' for migrants to be returned to, under the Geneva Convention.

"To achieve its self-imposed goal-a significant reduction in arrivals and an increase in returns to Turkey-policymakers will have to drastically cut legal corners, potentially violating EU law on issues such as detention and the right to appeal," Elizabeth Collett, from the Migration Policy Institute wrote.
Mais si les gouvernements exécutent l'accord en conformité avec les cadres juridiques internationaux et européens, peu d'arrivants seront susceptibles d'être renvoyés et l'accord risque de devenir le dernier d'une longue série de promesses non tenues exaspérantes pour l'opinion publique
"But if governments execute the agreement in conformity with international and European legal frameworks, few arrivals are likely to be returned, and the agreement risks becoming the latest in a long series of undelivered promises to exasperated public for whom the complex legal conundrums of implementation are both meaningless and irrelevant."
Les problèmes de Merkel se sont encore aggravés lorsque le satiriste allemand Jan Böhmermann a diffusé une satire sur la télévision allemande ZDF assis en face d'un portrait d'Erdogan, accusant le président turc de «réprimander les minorités, de chasser les Kurdes et gifler les chrétiens tout en regardant de la pédopornographie» entre autres choses
Merkel's problems worsened when German satirist Jan Böhmermann broadcast a poem on ZDF television sitting in front of a portrait of Erdogan, accusing the Turkish president of "repressing minorities, kicking Kurds and slapping Christians while watching child porn," among other things.

Erdogan has demanded that Böhmermann be prosecuted in Germany, putting himself on a direct collision course with Merkel, who described the satirical poem stunt as "consciously injurious." However, she is facing calls at home to stand by Böhmermann on the basis it was comedy and that he has a right to free speech.

Many in Germany and abroad feel that Merkel's deal with Erdogan over the migrants was ill-conceived, with commentator Stefan Kuzmany writing in Der Spiegel:
La gestion de la crise par Merkel a été catastrophique et montre qu'elle est en train de perdre son emprise sur le pouvoir
"Merkel's handling of the crisis has been abysmal and shows that she is losing her grip on power."
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le commandement stratégique des États-Unis STRATCOM met en garde Donald Trump contre une frappe nucléaire illégitime.

« Le général John Hyten , chef du Commandement stratégique des États-Unis STRATCOM , a promis de ne pas y aller par quatre chemin pour mett...