lundi 14 mars 2016

USA: incidents de campagne, en accusant l'EI, Trump met le doigt dans le mille

B140316

09:15 -
"M. Trump a accusé le perturbateur de son meeting dans l'Ohio d’être lié à l’organisation Etat islamique" rapporte Le Monde.

Il semble que Trump, qui accusait Senders pour avoir perturbé son précédent meeting annulé à Chicago, se soit ravisé pour finalement accusé l'Etat islamiste. Un tel revirement ne peut pas se faire sans de bonnes raisons. Tout d'abord, parce qu'il court le risque de se décrédibiliser en changeant d'avis aussi vite et radicalement, ensuite parce qu'accuser l'Etat islamiste, c'est, de facto, accuser Clinton. 

En effet, nul ne peut et ne doit ignorer le rôle de l'ex-secrétaire d'Etat en particulier et de l'administration Obama en général dans la promotion de l'Etat islamiste qui sert de proxy à Washington dans sa lutte contre Moscou, l'UE et le reste du monde dit "non-civilisé" par les élites occidentales de la bien-pensance. 

Rappelons, à toutes fins utiles, que Trump "consulte" l'ex-directeur de la DIA qui a démissionné après avoir remis un rapport à Obama sur le rôle joué par son administration dans la promotion de l'EI, un rapport qu'Obama n'a même pas ouvert ou, s'il l'a fait, n'a pas tenu compte. Faut-il s'en étonner, d'ailleurs, si l'on veux bien se rappeler de son discours du Caire, la capitale de l'Egypte quelques mois seulement avant la révolution des Frères musulmans?

Trump est clairement celui que personne n'avait calculé dans cette campagne où, pourtant, tout semblait avoir été bien mis en place, aussi bien chez les démocrates que chez les républicains pour que rien ne change quelque soit le futur locataire de la Maison Blanche et il faut donc s'attendre à ce que la situation dégénère rapidement et brutalement, voir à ce que la campagne présidentielle US soit remise en question par une sorte de révolution colorée américaine dont il est bien difficile, aujourd'hui, de se faire une idée mais serait, ainsi le jugeons-nous, la meilleure chose qui pourrait nous arriver si nous voulons éviter une troisième guerre mondiale ou l'équivalent en termes de destructions, de malheurs et d'horreurs ici-même, en Europe.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
J-238 : Trump se défend d’inciter à la violence 

Le Monde, le 14 Mars 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 14 Mars 2016 
___________***____________

Donald Trump doit à nouveau s’expliquer sur les violences qui accompagnent ses meetings.
 rhétorique incendiaire 
Le favori de la course à l’investiture républicaine a répété, dimanche 13 mars, qu’il ne portait aucune responsabilité dans la multiplication des incidents qui émaillent sa campagne. La totalité des candidats, démocrates comme républicains, ont à nouveau mis en cause, le même jour, sa rhétorique incendiaire.
le perturbateur lié à l’organisation Etat islamique
Au lendemain de l’annulation d’un meeting électoral à Chicago, vendredi, sous la pression de manifestants, un homme a été stoppé samedi par des agents du Secret Service, le corps d’élite chargé de la protection des candidats, alors qu’il se dirigeait vers le podium derrière lequel M. Trump s’exprimait, dans l’Ohio. M. Trump a accusé le perturbateur d’être lié à l’organisation Etat islamique. L’intéressé, Tommy DiMassimo, 22 ans, a nié. Il va faire l’objet de poursuites.../...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chômage ? Finies les angoisses mensuelles, bien joué !

« Le chômage en France? Tout le monde s’en fiche depuis que Macron a décidé de l’escamoter avec l’aide des autres formations politiques e...