vendredi 4 mars 2016

USA: élections, des républicains s'opposent à l'investiture de Trump

H040316

20:10 - Dans une lettre ouverte cité par RT France,
"près de 100 conseillers républicains à la sécurité nationale s'alarment de la vision du monde de Donald Trump et appellent à ne pas soutenir le candidat de leur propre camp à l'investiture pour la présidentielle américaine pour les raisons suivantes:

  • L'inconsistance et l'inconstance de Donald Trump sur les affaires étrangères seraient potentiellement dévastatrices
  • La rhétorique islamophobe et anti-mexicaine du milliardaire pourrait avoir des conséquences sur les relations entre les Etats-Unis, le monde arabe et le Mexique
  • Sa conception des guerres commerciales ferait courir l'Amérique droit à la catastrophe.
  • L'armée américaine pourrait désobéir si Donald Trump était élu à la présidence.
Où nous voyons l'inconsistance et la panique des opposants à Donald Trump qui, d'un côté, lui reprochent de dire tout et n'importe quoi, mais d'un autre, reconnaissent de fait que ce qu'il dit à tout de même du sens puisque ces républicains clament que la politique annoncée par Trump (ha bon, il a donc une politique?) pourrait fracasser l'Amérique.

Ce qu'il importe de noter, nous semble-t-il, ce ne sont pas les motifs de cette lettre mais plutôt le fait que ces républicains agissent comme si Trump était déjà le président des Etats-Unis alors même que la course à l'investiture vient à peine de commencer. 

Quelle est donc cette mystérieuse alchimie qui fait que Trump, pourtant milliardaire, donc à priori des leurs, provoque une telle hystérie anti-Trump dans l'establishement US qui le traite réellement comme si le candidat était déjà le locataire de la Maison Blanche?

En effet, la moindre de ses positions provoque immédiatement des réactions pour le moins étonnantes. 
  • Ainsi, par exemple, le gouvernement du Mexique à cru bon de déclarer qu'il refuserait de financer le mur anti-migrants promis par Trump comme si cette vague promesse prononcée simplement dans un débat interne aux républicains était déjà une décision officielle des Etats-Unis.
  • Nous pourrions aussi citer la réaction immédiate et affolée de Snowden aux propos de Trump qui, l'accusant d'être un espion, a promis de réclamer à la Russie son extradition. 
Tous les autres candidats peuvent dire tout ce qu'ils veulent, personne n'en tient compte et tout le monde s'en fou tant ils sont transparents, conformes et intégrés au paysage de l'Amérique immuable et rassurante que l'on connait - non, que l'on a connue - depuis des décennies.

Trump montre que cette Amérique là est terminée et il n'y a que Poutine qui l'a tout de suite entendu et ça, ce n'est ni un hasard, ni un mystère:
  •  Ce n'est pas un hasard car ils sont tous les deux du même acier trempé. 
  • Ce n'est pas un mystère car Poutine a besoin d'un type comme Trump à la Maison Blanche pour instaurer, avec lui, un nouvel ordre mondial multi-polaire.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Etats-Unis : «Nous, républicains, sommes unis dans notre opposition à la présidence de Donald Trump»

RT France, le 4 Mars 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 4 Mars 2016


___________***____________

Dans une lettre ouverte, près de 100 conseillers républicains à la sécurité nationale s'alarment de la vision du monde de Donald Trump et appellent à ne pas soutenir le candidat de leur propre camp à l'investiture pour la présidentielle américaine.
  nous sommes unis dans notre opposition à la présidence de Donald Trump
«Nous, membres républicains de la communauté sur la sécurité nationale, représentons un large spectre d'opinions sur le rôle de l'Amérique dans le monde et sur ce qui est nécessaire pour assurer la sécurité et la prospérité de notre pays. Nous avons pu être en désaccord sur de nombreux sujets, notamment la guerre en Irak et l'intervention en Syrie, mais nous sommes unis dans notre opposition à la présidence de Donald Trump. Si nous reconnaissons que les conditions de la politique américaine ont pu favoriser sa popularité, nous sommes néanmoins dans l'obligation d'exposer clairement nos objections».
l'inconsistance et l'inconstance de Donald Trump 
Venant de conservateurs, cette lettre ouverte ne manque pas de sel. Leur cri d'alarme concerne plusieurs éléments, notamment la politique sociale, étrangère et économique. Selon eux, l'inconsistance et l'inconstance de Donald Trump sur les affaires étrangères seraient potentiellement dévastatrices, ses diatribes évoquant tantôt l'isolationnisme, tantôt l'aventurisme militaire, parfois au sein d'une même phrase.
rhétorique islamophobe et anti-mexicaine du milliardaire
Très critiques envers la rhétorique islamophobe et anti-mexicaine du milliardaire, les signataires s'inquiètent par ailleurs des conséquences potentielles que cela pourrait avoir sur les relations entre les Etats-Unis, le monde arabe et le Mexique, craignant que cela ne leur mette à dos des partenaires essentiels dans la lutte contre le terrorisme et l'immigration clandestine.
sa conception des guerres commerciales ferait courir l'Amérique droit à la catastrophe
Enfin, ce groupe de républicains ne sont pas rassurés non plus par la vision de l'économie défendue par Donald Trump, jugeant que sa conception des guerres commerciales ferait courir l'Amérique droit à la catastrophe.
l'armée américaine pourrait désobéir si Donald Trump était élu à la présidence 
Les conservateurs ne sont pas les seuls à s'inquiéter d'une potentielle victoire de Donald Trump. Quelques jours avant la publication de cette lettre, l'ancien chef de la CIA, Michael Hayden, avait déclaré que l'armée américaine pourrait désobéir si Donald Trump était élu à la présidence.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les valeurs progressistes sociétales pour un génocide soft : pourquoi et comment ?

Ce texte (à lire ci-dessous) de Dmitry Orlov a failli m’échapper car le titre ne me plaisait pas. Et puis, cette nuit, la chaleur faisa...