mardi 15 mars 2016

Russie: Syrie, le coup de maître de Poutine met l'Occident KO

A150316
08:05 - Le retrait des forces russes de Syrie est assurément un nouveau coup de maître de Poutine. Contrairement aux retraits américains qui sont des déroutes masquées en succès comme en témoignent les situations en Afghanistan et en Irak, la situation syrienne a été complètement renversée en quelques mois seulement par les Russe et, cerise sur le gâteau, avec zéro mort, si l'on exclut le pilote salement exécuté par les sbires d'Erdogan qui va en payer chèrement le prix.


Comme nous l'avons noté hier, cette décision intervient à mi-parcours d'un processus de normalisation de la Syrie, trois semaines après le cessez-le-feu, à quatre semaines des élections législatives annoncées par Assad et, enfin, au moment de l'ouverture des négociations de paix à Genève. Il est clair que cette initiative va mettre la pression sur Damas pour accepter des compromis avec l'opposition dans le but de trouver un accord.

Naturellement, les Russes ne vont pas lâcher leurs positions en Syrie. Il faut sans doute considérer cette annonce de Poutine comme un coup politique ou, pour être à la mode, un coup de "com". Il sera, en effet, impossible de dire si les Russe se sont retirés ou pas, le verre à moitié vide ou à moitié plein. Ce sera à chacun de trancher, selon sa bonne ou mauvaise volonté, Poutine étant le seul à savoir ce qu'il en est précisément et pouvant toujours soit montrer des images de retrait, soit montrer des images, au contraire, d'implication de ses forces puisqu'il restera toujours au moins un zeste de S400 qui, à eux seuls, protègent le ciel d'une grande partie du territoire, sans parler des Kalibr dont on connait l'opérationnalité y compris depuis la mer Caspienne.

Cette annonce révèle aussi ce que pense Poutine des menaces de la coalition turco-saoudienne et, finalement, de la coalition occidentale toute entière qui se targue surtout de mots, la seule chose qui reste quand il n'y a plus rien d'autre. Bref, le Nouvel Ordre Mondial Multi Polaire est en place, Poutine rentre ses billes et nous, en particulier nous les Européens, nous pataugeons dans notre mélasse de crises insolubles dont celle des réfugiés n'est que la plus spectaculaire mais pas la plus profonde puisque notre vrai problème est dans nos têtes de zombies déjà quasiment têtes de mort-vivant de vivants déjà morts.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J – 11 : vers une forme républicaine et citoyenne de résistance via une possible cohabitation

Selon les premières enquêtes d’opinion réalisées après le scrutin du premier tour, Macron continue d’accentuer son avance sur Le Pen av...