jeudi 17 mars 2016

Russie: Poutine, le recours dorénavant indispensable des Américains

E170316

18:35 -
«Nous demandons une fois de plus aux candidats à la présidence américaine de se passer de notre aide, du moins dans le cadre de la campagne électorale. Nous aidons déjà les Etats-Unis en Syrie, et dans d’autres régions du monde» a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, cité par RT France.


La vidéo de Trump ne diabolise en rien le président russe (qui se marre des aboiements de Clinton), tout au contraire, et les réactions (celles de Peskov et Zakharova) russes sont surjouées et sarcastiques: "Nous aidons déjà les Etats-Unis en Syrie, et dans d’autres régions du monde". 

Le Kremlin ne loupe donc pas l'occasion de remettre les pendules à l'heure et les USA à la place qui est dorénavant la leur dans le nouvel ordre mondial multi-polaire annoncé le 9 Mai 2015 par Poutine à Moscou si (et la question est, pour l'instant, sans réponse) les Américains sont capables d'exister en cessant de se prendre pour ce qu'ils ne sont plus.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Kremlin : la Russie ne doit pas être «diabolisée» par les candidats à la présidence américaine

RT France, le 17 Mars 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 17 Mars 2016


___________***__________

Moscou a critiqué le spot électoral de Donald Trump mentionnant le président russe. Le Kremlin regrette que les personnalités politiques américaines ne peuvent se passer d’évoquer la Russie de façon négative, même en pleine campagne présidentielle.
  le Kremlin a réagi «négativement», à la publication vidéo de Donald Trump
Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a indiqué aux journalistes que le Kremlin a réagi «négativement», à la publication vidéo de Donald Trump, le candidat favori de la primaire républicaine.
 la diabolisation de la Russie devient un attribut obligatoire de la campagne électorale américaine
«Ce n’est un secret pour personne que, malheureusement, la diabolisation de la Russie et tout ce qui la concerne devient un attribut obligatoire de la campagne électorale américaine», a-t-il ajouté, rapporte l'agence TASS. 
«Nous en sommes toujours désolés et souhaiterions ne pas être mentionnés lors des processus électoraux», a souligné le représentant officiel.

A son tour, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a indiqué que la Russie s’abstient traditionnellement de fournir des commentaires sur des élections tenues à l’étranger pour ne pas influencer l’opinion publique.
la Russie est devenue l’un des principaux sujets de la course présidentielle aux Etats-Unis
«C’est étonnant que la Russie est devenue l’un des principaux sujets de la course présidentielle aux Etats-Unis. On a l’impression qu’il n’y a pas d’autres sujets à évoquer», a-t-elle expliqué, en ajoutant qu’en utilisant l’image du président russe, les politiques américains évitent ainsi les questions épineuses sur les problèmes internes du pays.
Nous aidons déjà les Etats-Unis en Syrie, et dans d’autres régions du monde
«Nous demandons une fois de plus aux candidats à la présidence américaine de se passer de notre aide, du moins dans le cadre de la campagne électorale. Nous aidons déjà les Etats-Unis en Syrie, et dans d’autres régions du monde», a-t-elle conclu.
Le spot électoral de Donald Trump a été diffusé le 16 mars. Alors qu'il cherche à se moquer d’Hillary Clinton, sa probable future adversaire, il évoque plusieurs fois l'image de Vladimir Poutine.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le fardeau de la recherche et la défense de la vérité pèsent sur les épaules de quelques-uns

«  Les événements de Charlottesville nous ont donné une débauche de dénonciations qui montrent que les États-Unis sont divisés. Une nati...