dimanche 13 mars 2016

Russie: accord UE-Turquie, Moscou accuse Bruxelles de soutenir les ambitions territoriales d'Ankara en Syrie

I130316

17:50 -
"Les documents qui ont été signés entre la Turquie et l'Union européenne en marge du sommet sur la crise migratoire contiennent "une référence implicite au fait que l'Union européenne comprend la nécessité de la création de certaines +zones de sécurité+, et le texte fait ressortir qu'il s'agit de zones en territoire syrien", a noté le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne russe REN TV citée par Sputnik.


Qui dit un accord entre la Turquie et l'UE dit un accord avec l'OTAN qui, par ailleurs, est chargée d'aider les forces d'Ankara à contrôler sa frontière avec la Syrie soi-disant contre les passeurs dans le cadre de l'accord UE-Turquie pour régler la crise migratoire qui submerge l'Europe.

Ce que révèle Lavrov, c'est donc que l'UE a donné son feu vert à la Turquie pour qu'elle occupe sou couvert de l'Otan une partie du territoire syrien en violant les résolutions de l'ONU (cela devient la norme) sur l'intégrité territoriale de la Syrie. 

Cela signifie que l'UE n'hésite pas à créer les conditions d'un affrontement direct entre l'Otan et la Russie, donc entre les USA et la Russie. Et quand nous parlons de l'UE, dans ce contexte, nous parlons naturellement de Mme Merkel, la Folle-de-Berlin prête à tout pour sauver son trône impérial y compris par un conflit mondial. 

Notons en passant, mais ce n'est pas un détail accessoire, qui dit accord avec l'UE dit accord avec les 28 Etats membre de l'Union, y compris, donc, la France qui fait mine de critiquer la Turquie sur le respect des droits de l'homme (Hollande) et critique directement la politique migratoire de Merkel (Valls).

Ca, c'est donc pour la galerie car en coulisse, nous constatons donc qu'il s'agit de soutenir l'agression germanique via la Turquie en Syrie contre la Russie au risque d'une nouvelle guerre mondiale à laquelle personne ne croit et qui, pourtant, nous pend au nez à cause de la veulerie de nos dirigeants et la collaboration tout aussi vicelarde (la désinformation par omissions) des médias subventionnés.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La Turquie s'implante sur le territoire syrien

Sputnik, le 13 Mars 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 13 Mars 2016


____________***___________

La Russie a été informée que la Turquie essayait de s'implanter sur le territoire syrien à quelques centaines de mètres de la frontière turco-syrienne, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne russe REN TV.
 la Turquie a commencé à de créer de prétendues zones de sécurité sur le territoire syrien
"En exigeant que les Kurdes s'abstiennent de renforcer leurs positions en Syrie, la Turquie a commencé à proclamer son droit souverain de créer de prétendues zones de sécurité sur le territoire syrien. Selon nos données, il sont déjà en train de s'implanter à quelques centaines de mètre de la frontière, en Syrie même", a souligné le ministre.
"Les Turcs ont à maintes reprises déclaré qu'ils ne permettraient pas que les Kurdes se renforcent dans le nord de la Syrie", a-t-il poursuivi. 
"Malgré le fait que les Kurdes, avec l'appui des Russes et des Américains, luttaient contre l'Etat islamique sur le territoire syrien, les Turcs soulignaient qu'ils n'accepteraient pas que les deux enclaves kurdes sur le territoire syrien, dans l'est et l'ouest, se réunissent, même au prix d'une victoire sur Daech dont les positions divisent pour l'instant ces deux enclaves", selon le ministre russe.
documents signés entre la Turquie et l'Union européenne en marge du sommet sur la crise migratoire
M.Lavrov a également indiqué que la Russie attendait des explications de la part de l'Union européenne concernant les soi-disant "zones de sécurités". Les documents qui ont été signés entre la Turquie et l'Union européenne en marge du sommet sur la crise migratoire contiennent "une référence implicite au fait que l'Union européenne comprend la nécessité de la création de certaines +zones de sécurité+, et le texte fait ressortir qu'il s'agit de zones en territoire syrien", a noté le ministre.
Nous avons demandé à Bruxelles ... nous attendons la réponse
"Nous avons demandé à Bruxelles si cette approche reflétait leur position officielle, particulièrement dans le contexte des résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu, du caractère inadmissible de l'effondrement de la Syrie et du principe de son intégrité territoriale. Pour le moment, nous attendons la réponse", a noté M.Lavrov.
Selon le ministre, les résultats du sommet qui s'est tenu le 7 mars à Bruxelles soulèvent "des questions très sérieuses quant à l'autorité de l'Union européenne, à sa réputation, ainsi que sur la façon dont ces accords s'inscrivent dans le droit humanitaire international".
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L’aggiornamento de Macron : le symbole est mis, c’est l’essentiel qui fait l’antiSystème

Le 22 juin 2017, j’ai été alerté par le surprenant aggiornamento de Macron en matière de politique étrangère et j’ai rédigé cet article...