lundi 21 mars 2016

France: selon Valls, 300 terroristes sont prêts à agir

D210316

12:40 -
"Les services de renseignement interceptent «chaque jour» des personnes impliquées dans les filières du djihad dont 300 sont déjà revenues des zones de guerre en France" a déclaré le Premier ministre Manuel Valls cité par RT France qui rappelle que "Au lendemain des attentats du 13 novembre, l’hebdomadaire Valeurs Actuelles publiait une interview de l’ancien patron des services de renseignement français Bernard Squarcini, révélant que Manuel Valls avait refusé il y a deux ans l’aide des services secrets syriens, qui affirmaient détenir la liste de tous les français impliqués dans la filière djihadiste syrienne" en prétextant que " nous n’échangeons pas d’informations avec un régime tel que la Syrie".


S'il l'avait fait, peut-être qu'il n'y aurait pas eu le 13 Novembre à Paris. Nous écrivons "peut-être", car nos dirigeants collaborent à la politique US de destruction de l'Europe, c'est à dire à la destruction de toute forme de souveraineté étatique européenne comme les USA le font ou essayent de le faire (comme en Russie) partout dans le monde sous prétexte d'imposer leur démocratie, le faux-nez du néo-libéralisme déchainé et des intérêts de leur corporate power qui, une fois les structures souveraines des nations détruites, pourra imposer ses lois sans plus aucun obstacle.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Selon Manuel Valls, 300 individus impliqués dans le djihad sont revenus de Syrie et d'Irak
RT France, le 21 Mars 2016
Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 21 Mars 2016
_________***_________
Lors d’un déplacement à Wattrelos, Manuel Valls a révélé que plus de 2 000 «français ou résidents français» étaient impliqués dans la mouvance djihadiste, dont 609 sont déjà présents en Syrie et en Irak. 
300 personnes sont déjà revenues
«Il y a des femmes nombreuses, 283, et 18 mineurs parmi les combattants (...), 168 Français ou résidents en France sont morts là-bas dans ces actes terroristes ou de guerre», a-t-il déclaré, ajoutant que 300 personnes étaient déjà revenues.
Près de 1 000 personnes sont suivies par les services judiciaires
«Près de 800 souhaiteraient aujourd'hui, selon le travail de nos services, rejoindre ces zones de guerre», a affirmé Manuel Valls. Selon lui, les services de renseignement interceptent «chaque jour» des personnes impliquées dans les filières du djihad. «Près de 1 000 personnes sont suivies par les services judiciaires, 338 ont été interpellées» a-t-il précisé.

En 2015, le Premier ministre avait déclaré que 1 400 personnes de nationalité française ou résidant sur le territoire national étaient en relation avec les réseaux djihadistes, et que 410 étaient en Syrie ou en Irak.
Valls a refusé il y a deux ans l’aide des services secrets syriens
Au lendemain des attentats du 13 novembre, l’hebdomadaire Valeurs Actuelles publiait une interview de l’ancien patron des services de renseignement français Bernard Squarcini, révélant que Manuel Valls avait refusé il y a deux ans l’aide des services secrets syriens, qui affirmaient détenir la liste de tous les français impliqués dans la filière djihadiste syrienne. 
nous n’échangeons pas d’informations avec un régime tel que la Syrie
«Pas question, nous n’échangeons pas d’informations avec un régime tel que la Syrie», avait alors répondu le Premier ministre.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Trump va-t-il dans le sens de l’Histoire ?

Le monde n’a-t-il jamais été aussi proche d’une catastrophe nucléaire planétaire ? La cause en serait le délire total des élites de Was...