samedi 19 mars 2016

Belgique: Salah Abdeslam, le (mini) ben Laden de François Hollande

B190316
10:25 - L'arrestation de Salah Abdeslam, hier soir en Belgique, au moment de la conclusion du troisième sommet UE-Turquie sur la crise des réfugés, est manifestement une PSYOPS dont l'image principale montrant François Hollande avec le Premier ministre belge, regardant en direct l'arrestation, nous rappelle celle de Barack Obama, à la Maison Blanche, entouré de son staff et regardant, lui aussi, l'arrestation, elle-aussi en direct, de Ben Laden quelque part au Pakistan.


Dans les deux cas, il s'agit de montrer au peuple qu'ils (nos dirigeants) s'occupent de notre sécurité alors que par ailleurs, ils (nos dirigeants) font exactement tout pour nous menacer. Le fait que cette arrestation se soit déroulée pile-poil au moment de la conclusion du troisième sommet UE-Turquie sur la crise des réfugiés n'est évidemment pas un hasard mais un choix délibéré pour détourner l'attention du public de l'énorme trahison de nos dirigeants européens qui viennent de livrer pieds et poings liés l'Europe à la Turquie en sacrifiant la Grèce. 

Mais ceux à qui nous en voulons le plus, ce sont tous ces "bons journalistes" qui se prêtent à ce jeu sordide et criminel et acceptent sans se révolter d'exécuter leur sale besogne. Et de revendiquer que l'Europe est le modèle suprême de la liberté d'expression et de la presse!? Non, en Europe, il n'y a aucune liberté d'expression, il y a seulement l'alignement total et général des "bons journalistes", selon la définition du Spiegel, sur la ligne du régime qui nous agresse. 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L’aggiornamento de Macron : le symbole est mis, c’est l’essentiel qui fait l’antiSystème

Le 22 juin 2017, j’ai été alerté par le surprenant aggiornamento de Macron en matière de politique étrangère et j’ai rédigé cet article...