jeudi 25 février 2016

USA: allégorique, Trump comparerait-il Merkel à une "femme idiote" et Erdogan à "un serpent vicieux"?

B250216

06:00 -
"Le candidat républicain Donald Trump a donné lecture d’un poème intitulé “The vicious snake” (“Le serpent cruel”) où il compare l’immigration musulmane à un “serpent” [Erdogan, ndlr] qui tue une femme [Merkel, ndlr] qui le sauve " rapporte le site breizatao.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Donald Trump lit un poème comparant l’immigration musulmane à un serpent

breizatao, le 23 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 25 Février 2016


__________***___________

Le candidat républicain Donald Trump a donné lecture d’un poème intitulé “The vicious snake” (“Le serpent cruel”) où il compare l’immigration musulmane à un “serpent” qui tue une femme qui le sauve.


Le texte :
Un femme au bon coeur 
En allant à son travail un matin, sur le bord du chemin le long du lac,
Un femme au bon coeur vit un pauvre serpent, à demi-glacé,
Sa belle peau, avec la rosée, avait gelé,
“Eh bien” pleura-t-elle, “je te prendrais chez moi et je prendrais soin de toi”
“Emmène-moi chez toi, oh tendre femme,
“Emmène-moi chez, pour l’amour du Ciel,
“Emmène-moi chez toi, ô tendre femme”, supplia le serpent vicieux
"Prend moi, ô tendre femme"  soupira le serpent vicieux
Elle l’enveloppa d’une couverture de soie,
Et ensuite le déposa près de sa cheminée, avec du miel et du lait,
Maintenant, elle se dépêche de rentrer du travail ce soir là et bientôt elle arrive
Elle trouve le beau serpent qu’elle emmené chez elle et ravivé,
“Prend moi, ô tendre femme,
Prend moi dans tes bras, pour l’amour du Ciel,
Prend moi, ô tendre femme” soupira le serpent vicieux
Oh tais-toi, femme idiote !
Maintenant, elle le prend sur sa poitrine
“Tu es si beau” pleure-t-elle
“Mais tu serais probablement mort si je ne t’avais pas amené chez moi”
Elle caresse sa jolie peau à nouveau et ensuite l’embrasse puis le serre fort,
Plutôt que de dire “merci”, le serpent lui donne une violente morsure
“Je t’ai sauvé” pleura la femme, “et tu m’as mordu, Ciel pourquoi ?”
“Tu sais que ta morsure est empoisonnée, et maintenant je vais mourir”
Oh tais-toi, femme idiote !” dit le reptile avec un sourire,
“Tu savais très bien que j’étais un serpent avant que tu m’emmènes”

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Trump va-t-il dans le sens de l’Histoire ?

Le monde n’a-t-il jamais été aussi proche d’une catastrophe nucléaire planétaire ? La cause en serait le délire total des élites de Was...