lundi 8 février 2016

UE: Strasbourg, rencontre dinatoire entre Hollande et Merkel invités par Schulz

B080216

05:00 -
Lors d'un dîner informel, hier soir, à Strasbourg, Hollande et Merkel "sont tombés «pleinement d'accord» sur les moyens de résorber les flux de réfugiés et pour faire de la mise en œuvre du plan d'action européen une «priorité»" rapporte l'AFP citant l'entourage du président français.

Or, ce plan d'action européen table essentiellement sur Erdogan qui table de son côté sur la future présidente US Clinton pour sortir de l'impasse dans laquelle l'ont coincé Poutine et Assad.   

On peut comprendre le "Brexit" de Cameron pour se sortir de ce sac de noeuds afin de pouvoir respirer un peu... sauf que Hollande et Merkel se sont mis aussi d'accords pour couper l'herbe sous le pied du britannique en acceptant ses conditions pour rester dans l'UE.

Reste la question du populisme en Europe, un faux problème puisqu'il suffit de couper ostensiblement les têtes qui dépassent un peu trop ici et là, comme à Calais ce week-end avec l'arrestation très médiatisée du général Piquemal. 

Du point de vue du couple exécutif franco-allemand, tout va donc très bien, madame la Marquise, à en croire le communiqué publié par l'entourage du président français.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Rencontre Hollande-Merkel à Strasbourg

Le Figaro avec AFP, le 8 Février 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €caypse News, le 8 Février 2016


___________***___________

Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel ont eu un dîner informel, hier soir, à Strasbourg à l'occasion duquel ils ont affiché une «ligne commune» sur les dossiers des réfugiés en Europe et du «Brexit» britannique, a-t-on appris auprès de l'entourage du chef de l'Etat français.

Le dîner, à l'invitation du président du Parlement européen Martin Schulz, a été précédé d'un entretien d'une heure et demie entre François Hollande et Angela Merkel.
Alep, «une vive préoccupation partagée»
Les deux dirigeants ont évoqué la situation en Syrie, en particulier à Alep où une offensive des troupes du régime de Damas est en cours, exprimant «une vive préoccupation partagée», a-t-on dit dans l'entourage du président français.
«pleinement d'accord» sur les moyens de résorber les flux de réfugiés
Ils sont tombés «pleinement d'accord» sur les moyens de résorber les flux de réfugiés et pour faire de la mise en œuvre du plan d'action européen une «priorité».
une appréciation commune sur le projet d'accord avec le Royaume-Uni 
Sur le dossier du «Brexit», François Hollande et Angela Merkel ont fait part «d'une appréciation commune sur le projet d'accord avec le Royaume-Uni dans la perspective du prochain conseil européen» des 18 et 19 février pour éviter une sortie de l'UE de ce pays, a-t-on ajouté dans l'entourage du chef de l'Etat français.
Ils ont également abordé la montée des populismes en Europe.
Ils ont également abordé les sujets d'actualité, notamment «les crises» européennes et la montée des populismes en Europe.

François Hollande, Angela Merkel et Martin Schulz ont dîné dans une winstub, un restaurant typique strasbourgeois situé à quelques centaines de mètres de la cathédrale, sur les bords de l'Ill.
ils n'ont fait aucune déclaration à leur arrivée et à leur sortie
Leur rencontre s'est déroulée à huis clos à quelques jours du sommet européen les 18 et 19 février à Bruxelles et ils n'ont fait aucune déclaration à leur arrivée et à leur sortie.

Avant le dîner, la chancelière allemande et le président français avaient eu une séance de travail en tête-à-tête. 
François Hollande, Angela Merkel et Martin Schulz s'étaient déjà réunis à Strasbourg le 30 janvier 2015 pour un dîner informel, qui avait à l'époque été largement dominé par la crise grecque.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~