lundi 8 février 2016

Turquie: de quoi et à qui rêve le président Erdogan pour dégager son horizon actuellement bouché?

A080216

04:00 - "Les décisions de Clinton comme sénateur et comme secrétaire d'Etat ont mis les Etats-Unis en danger et ont conduit à un état de guerre sans fin. Sa soi-disant expérience en politique étrangère a été de soutenir toute guerre exigée par l'état profond de la sécurité US géré par l'armée et la CIA. Ainsi, le dossier Clinton en tant que secrétaire d'Etat est parmi les plus militariste et désastreux de l'histoire américaine moderne" note le professeur d'économie et analyste politique Jeffrey Sachs cité par Sputnik international.

Il n'y a rien de plus banal dans les propos de cet analyste qui ne fait que contribuer à la campagne électorale US anti-Clinton mais ce court rappel du CV de l'ex-secrétaire d'Etat d'Obama, parfaitement exact et sans bavure, pour illustrer ce à quoi et celle à qui pense l'impétueux, l'inconséquent et prochainement mari président turc lorsqu'il déclare:  
"Il est crucial de voir l'horizon. Ce qui se passe en Syrie ne peut pas durer longtemps. A un moment donné, la situation changera"
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Professor: Warmonger Hillary Clinton Architect of Syria, New Cold War

Sputnik international, le 8 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 8 Février 2016


____________***______________

A prominent economics professor and political thinker has penned an article in which he calls Clinton a “war candidate” in the pocket of the military industrial complex.
les décisions de Clinton comme sénateur et comme secrétaire d'Etat ont mis les Etats-Unis en danger et ont conduit à un état de guerre sans fin 
Jeffrey Sachs, a world-renowned professor of economics, has authored a column in which he attacks presidential frontrunner Hillary Clinton for her ties to the military industrial complex. Sachs, a senior UN advisor, bestselling author, and syndicated columnist, said Clinton’s decisions as Senator and as Secretary of State have put the US in danger and led to an unending state of conflict.
Sa soi-disant expérience en politique étrangère a été de soutenir toute guerre exigée par l'état profond de la sécurité US géré par l'armée et la CIA '
“The idea that she is bad on the corporate issues but good on national security has it wrong,” Sachs writes. “Her so-called foreign policy "experience" has been to support every war demanded by the US deep security state run by the military and the CIA.

Sachs goes back to the administration of Bill Clinton, noting that the Clintons both have accepted money from both Wall Street and weapons contractors who have an interest in the US taking an active role in conflict around the world.

“Just as the last Clinton presidency set the stage for financial collapse, it also set the stage for unending war. On October 31, 1998 President Clinton signed the Iraq Liberation Act that made it official US policy to support ‘regime change" in Iraq,” Sachs explains.

Sachs points out that, later in 2003, Hillary voted for war with Iraq in the US Senate, a war which many now criticize for having destabilized the region and helping push the US to financial collapse.
le dossier Clinton en tant que secrétaire d'Etat est parmi les plus militariste et désastreux de l'histoire américaine moderne
Going forward in time, Sachs calls Clinton’s “record as Secretary of State is among the most militaristic, and disastrous,of modern US history.”
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ingérence russe : les allégations toujours plus fantasques et ridicules du Monde

Les Américains font ce qu’ils veulent chez eux mais lorsqu’il s’agit de notre presse nationale, j’ai le devoir de l’ouvrir. Certes, je n...