jeudi 18 février 2016

Turquie: attentat d'Ankara, un prétexte pour occuper le kurdistan syrien

B180216

11:40 -
"La violente explosion se serait produite au passage d'un véhicule militaire, près de logements dévolus à l'armée" rapporte l'AFP.


Comme pour l'attentat contre des touristes allemands, le Premier ministre turc connait le nom de l'auteur alors que les cadavres des victimes sont encore chauds. Notons aussi que l'attentat d'hier s'est produit dans un environnement "très militaire" puisqu'il semble avoir eu lieu "près de logements dévolus à l'armée", des conditions idéales pour réaliser un "faux" attentat terroriste et accuser ensuite les Kurdes et plus particulièrement le YPG au moment où il est question de créer une "no fly zone" dans la nord de la Syrie qui reviendrait à une annexion "de facto" de cette région kurde syrienne.

Ce projet n'est soutenu que par Erdogan et Merkel qui ne sait plus quoi trouver pour résoudre la question des réfugiés avec la Turquie. La "no fly zone" permettrait aux troupes d'Ankara d'intervenir au sol et d'occuper le kurdistan syrien sans être bombardé par les Russes et les Syriens. En bonus, cette région pourrait être consacrée pour y concentrer les réfugiés et résoudre ainsi le problème de Merkel qui pourrait, à son tour, aller y piocher ses "bons" réfugiés.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Attentat Ankara: le principal parti kurde syrien nie toute implication

Le Figaro avec AFP, le 18 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 18 Février 2016


______________***______________

Le chef de la principale formation kurde en Syrie, le Parti de l'union démocratique (PYD), a démenti aujourd'hui toute implication de son bras armé, les Unités de protection du peuple (YPG), dans l'attentat perpétré la veille à Ankara qui a fait 28 morts.
  ces accusations sont clairement liées à la tentative d'intervenir en Syrie
«Nous démentons tout implication dans cette attaque (...) et ces accusations sont clairement liées à la tentative d'intervenir en Syrie, a affirmé Saleh Muslim. Nous n'avons jamais entendu parler de Salih Necar.»
Davutoglu a affirmé aujourd'hui que l'attentat à Ankara avait été planifié par le PKK et les YPG.
Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu affirmé aujourd'hui que l'attentat à la voiture piégée qui a tué 28 personnes mercredi soir à Ankara avait été planifié par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et les YPG.
«L'attaque terroriste a été commise par des éléments de l'organisation terroriste (PKK) en Turquie et un milicien des YPG qui s'est infiltré en Turquie», a-t-il dit.
«Le nom de l'auteur de l'attentat est Salih Necar. Il est né en 1992 dans la ville d'Amouda, dans le nord de la Syrie (...). L'organisation terroriste et les YPG ont conjointement commis cette attaque», a insisté le chef du gouvernement.
La violente explosion se serait produite au passage d'un véhicule militaire, près de logements dévolus à l'armée
Au moins 28 personnes ont été tuées et 61 autres blessées hier soir dans le centre d'Ankara, en Turquie, lors d'un attentat à la voiture piégée visant des véhicules militaires, a déclaré le gouverneur de la capitale turque, Mehmet Ali Kiliçlar. La violente explosion se serait produite au passage d'un véhicule militaire, près de logements dévolus à l'armée.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pourquoi je m’en fiche complètement que le quotidien Le Monde mente à ses lecteurs

Lors de son audition à la Chambre du Congrès, Comey a reconnu qu’il n’y avait pas d’enquête en cours pour déterminer les éventuelles col...