lundi 15 février 2016

Syrie: Merkel veut pousser l'Otan, via la Turquie, à élargir son mandat sur le territoire syrien

E150216

19:15 - Alors qu'
"en Novembre, le président américain Barack Obama a déclaré que l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie pour améliorer la situation humanitaire dans la région serait contre-productif", Merkel vient de déclarer dans une interview avec le journal allemand Stuttgarter Zeitung local que "dans la situation actuelle, l'introduction d'une zone où aucune partie ne pourrait effectuer des frappes aériennes, une sorte de zone d'exclusion aérienne, pourrait être utile. Nous ne pouvons pas négocier avec les terroristes mais s'il était possible de parvenir à un tel accord entre la coalition anti-Assad et ceux qui soutiennent Assad, ce serait vraiment une aide" rapporte Sputnik international.


Cette déclaration intervient dans la foulée du bombardement de plusieurs hôpitaux soutenus par MSF en Syrie "probablement/vraisemblablement" par l'aviation russe, selon l'AFP, mais en fait des bombardements assurément américains, voir turques, qui servent donc de prétexte à Merkel pour obtenir une "zone d'exclusion aérienne" de fait anti-russe afin de protéger les terroristes de l'EI alliés d'Erdogan dans sa lutte anti-Kurde qui combattent, pourtant les terroristes de l'EI avec le soutien des Américains qui se trouvent donc en contradiction avec les intérêts Turques...

Ainsi donc, après avoir obtenu, sans l'avis de ses partenaires européens, que la Turquie agisse au nom de l'Otan pour protéger ses frontières maritimes et terrestres, ce qu'elle fait en bombardant les Kurdes en Syrie, Merkel veut élargir encore davantage le mandat de l'Otan directement en Syrie au nom d'intérêts soit-disant humanitaires de protection des populations civiles "vraisemblablement/probablement" bombardées par l'aviation russe. 

Notons qu'à l'autre bout de la Syrie, une coalition saoudienne constituée d'une vingtaine de pays arabes et divers, amasse des troupes à la frontière syrienne pour une éventuelle intervention au sol qui, selon Medvedev, créerait une situation de "guerre permanente" que d'aucuns - le Financial Times - ont cru subtile de traduire par "guerre mondiale" qui serait donc, dans l'esprit du journal, déclenchée par les Russes. 

Tout cela reste encore dans le domaine de la guerre de communication entre les parties mais à force de crier au loup...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Merkel advocates Introduction of No-Fly Zone in Syria

Sputnik international, le 15 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 15 Février 2016


_____________***____________

German Chancellor Angela Merkel expressed Monday her support for the no-fly zone over Syria.

BERLIN (Sputnik) — Turkey has actively advocated for establishing a no-fly zone in northern Syria to US and NATO opposition.
Dans la situation actuelle, l'introduction d'une zone où aucune partie ne pourrait effectuer des frappes aériennes, une sorte de zone d'exclusion aérienne, pourrait être utile. Nous ne pouvons pas négocier avec les terroristes. Mais s'il était possible de parvenir à un tel accord entre la coalition anti-Assad et ceux qui soutiennent Assad, ce serait vraiment une aide 
"In the current situation, introduction of an area where no side could carry out airstrikes, a kind of no-fly zone, could be helpful. We cannot negotiate with terrorists. But if it were possible to achieve such an agreement between the anti-Assad coalition and those supporting Assad, it would really help," she said in an interview with the local Stuttgarter Zeutung newspaper.
En Novembre, le président américain Barack Obama a déclaré que l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie pour améliorer la situation humanitaire dans la région serait contre-productif
In November, US President Barack Obama said imposing a no-fly zone in Syria to improve the humanitarian situation in the region was counterproductive.

Since 2011, Syria has been mired in a civil war with forces loyal to Syrian President Bashar Assad fighting a number of opposition factions and extremist groups, including Daesh and al-Nusra Front.

Russia has been conducting precision airstrikes against terrorists in Syria at the request of Assad since September 30, 2015. A US-led international coalition has been bombing Daesh targets since 2014, without Damascus'
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Course à l'Elysée: cabinet noir, la droite dégaine l'article 40 du code de procédure pénale

Selon Le Figaro du 26/03/2017, ...les poids lourds de la droite française institutionnelle ... s'apprêtent à adresser à Eliane Houlett...