lundi 15 février 2016

Syrie: bombardements délibérés "manifestement" US contre un hôpital MSF

C150216

15:45 -
"Au cours de deux séries de deux attaques, menées à quelques minutes d'intervalles l'une de l'autre, l'hôpital a été touché par quatre roquettes" a affirmé à l'AFP le bureau de MSF à Beyrouth.


La description détaillée de l'attaque est exactement la même que celle contre un autre hôpital de MSF en Afghanistan, il y a quelques semaines et dont le Pentagone avait finalement reconnu sa responsabilité et s'en était même excusé.

L'attaque (ou plutôt les attaques, car il y a eu plusieurs hôpitaux bombardés aujourd'hui en Syrie) est donc "vraisemblablement/probablement" américaine tout comme les journalistes de l'AFP sont "vraisemblablement/probablement" payés par la CIA ou ses filiales, comme 99% des journalistes aux ordres occidentaux, par un budget de propagande US qui tout en étant deux fois plus important que celui de la Russie pour RT et Sputnik produit une propagande "réellement/manifestement" beaucoup moins convaincante et efficace, c'est à dire professionnelle, que la Russe.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Syrie : 19 morts dans des bombardements probablement russes

Le Figaro, le 15 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 15 Février 2016


___________***____________

Les frappes aériennes ont été menées sur des zones tenues par les rebelles dans le nord de la Syrie. L'une d'entre elles a notamment visé un hôpital soutenu par Médecins sans frontières. L'ONG dénonce «une attaque délibérée contre une structure de santé».
 probablement russes
Une série de frappes aériennes probablement russes ont fait au moins 19 morts dont quatre enfants, lundi dans le nord de la Syrie. L'une d'entre elles a visé un hôpital soutenu par Médecins sans frontières (MSF). 
probablement russes
«Un bâtiment qui abritait un hôpital soutenu par MSF a été entièrement détruit lundi par des avions, probablement russes, à Hadiyé, une localité au sud de Maaret al-Noomane», a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 
L'attaque a tué au moins neuf personnes, dont un enfant. On compte également des dizaines d'autres blessées, a ajouté l'OSDH.
40.000 personnes privées d'accès au soin
deux séries de deux attaques, menées à quelques minutes d'intervalles l'une de l'autre
Un porte-parole de MSF à Paris a confirmé la destruction de l'hôpital qu'ils soutenaient dans la région de Maaret al-Noomane, à 280 km au nord de Damas. 
«Au cours de deux séries de deux attaques, menées à quelques minutes d'intervalles l'une de l'autre, l'hôpital a été touché par quatre roquettes. Au moins sept personnes sont mortes et huit sont actuellement portées disparues», a affirmé à l'AFP le bureau de MSF à Beyrouth.
 une attaque délibérée contre une structure de santé
«Il s'agit d'une attaque délibérée contre une structure de santé. La destruction de cet hôpital prive d'accès aux soins les quelque 40.000 personnes vivant dans cette zone de conflit ouvert», a par ailleurs affirmé à l'AFP Massimiliano Rebaudengo, le chef de mission de MSF pour la Syrie.
Dans cet hôpital de 30 lits qui comprend deux blocs opératoires, un service de consultations externes et une salle d'urgences, 54 personnes y travaillent. MSF soutient cette structure depuis septembre 2015, notamment en l'approvisionnant en matériels médicaux et en couvrant ses coûts de fonctionnement. Cette organisation soutient au total 153 hôpitaux en Syrie, dont cinq ont été touchés par des frappes depuis le début de l'année.
vraisemblablement russes
D'autres frappes, vraisemblablement russes aussi, ont visé lundi la ville rebelle d'Azaz et une localité mitoyenne, faisant au total 10 morts dont trois enfants, selon la même source. Des missiles se sont abattus sur un hôpital pour enfants, une école et d'autres endroits de la ville.
 apparemment russes
Un médecin et deux habitants ont expliqué que pas moins de cinq missiles ont touché l'hôpital et une école voisine qui abritaient, dans le centre-ville, des réfugiés fuyant une grande offensive de l'armée syrienne dans la région d'Alep. Selon un habitant, un bâtiment accueillant des réfugiés a également été touché par les bombes larguées par des avions, apparemment russes.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La présence de Macron et Le Pen au second tour sonne-t-elle la fin du clivage gauche/droite ?

Les commentateurs sont unanimes : c’est la fin des partis politiques traditionnels qui s’alternent au pouvoir depuis la fin de la secon...