mercredi 24 février 2016

France: Unedic, "l'inversion de la courbe du chômage est imputable au plan de formation annoncé par Hollande"

G240216

18:15 -
"L’Unedic précise que la diminution du nombre de chômeurs inscrits en catégorie A est imputable au plan de formation de 500 000 demandeurs d’emploi, annoncé par François Hollande, le 31 décembre 2015" rapporte Le Monde.

On s'en serait douté et cela va sans dire, mais c'est mieux en le disant...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Forte baisse du chômage en janvier

Par Bertrand Bissuel pour Le Monde, le 24 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 24 Février 2016


_____________***___________

Voilà un chiffre de nature à remonter le moral du gouvernement - en particulier celui de la ministre de l’emploi, Myriam El Khomri, sous le feu des critiques depuis quelques jours à cause de sa réforme controversée du droit du travail.
Selon les statistiques publiées, mercredi 24 février, par ses services, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) a reculé de 27 900 au mois de janvier, en métropole (-0,8 % en un mois). Il s’agit de la plus forte diminution depuis le début du quinquennat de François Hollande, si l’on met de côté celle qui s’était produite en août 2013 à cause d’un « bug » dans les relances par SMS des chômeurs : ce mois-là, les effectifs d’inscrits à Pôle emploi (dans la catégorie A) avaient reflué de quelque 32 500.

Si l’on se penche sur le sort des demandeurs d’emploi ayant travaillé plus de 78 heures durant le mois (catégorie C), la tendance va dans le sens inverse (+1,3 %). Mais pris globalement (c’est-à-dire en additionnant les personnes sans activité et avec), les chiffres sont orientés à la baisse (-0,3 %). Même constat en raisonnant avec les outre-mer : le nombre de chômeurs (relevant des catégories A, B et C) a diminué de 0,3 % pour redescendre à un niveau qui reste massif : un peu plus de 5,764 millions.
Le chômage de longue durée s’amplifie

L’évolution est positive en particulier pour les jeunes dans l’Hexagone : -8 000 dans la catégorie A (-1,5 % en un mois et -5 % en un an). Les moins de 25 ans « ne sont plus que » 514 000 à chercher du travail. Fait notable à relever : le coup d’arrêt à la progression du nombre de chômeurs de cinquante ans et plus ; il s’est stabilisé en janvier tout en enregistrant une hausse marquée sur un an (+7,8 %).

Le gros point noir reste le chômage de longue durée, qui continue de s’amplifier. Les effectifs des personnes inscrites à Pôle emploi depuis au moins un an s’étoffent de 0,3 % en janvier, en métropole (dans les catégories A, B et C). La hausse est encore plus significative pour celles qui sont dans cette situation depuis trois ans et plus (+0,8 %). Au final, la part des chômeurs de longue durée sur l’ensemble du territoire national s’élève désormais à 45,8 % (soit près de 2,643 millions de personnes).

Lire aussi : Dégressivité : à Pôle emploi, on déplore « un retour à l’âge de pierre »

Dans un communiqué diffusé mercredi, Mme El Khomri se garde bien de céder au triomphalisme. Selon elle, le recul observé en janvier « confirme la tendance qui se dessine depuis l’été dernier ».
« Au-delà des variations mensuelles observées ces derniers mois et qui caractérisent une reprise de l’activité économique, ajoute-t-elle, le nombre de demandeurs d’emploi est stable sur les huit derniers mois. »

La publication de ces chiffres intervient alors que l’Unedic vient de corriger ses prévisions pour 2016 : alors que le régime d’assurance chômage tablait, en octobre 2015, sur une diminution, pour cette année, de 51 000 du nombre de demandeurs d’emploi relevant de la catégorie A, le reflux ne serait plus que 26 000, selon de nouveaux calculs rendus publics, mardi. Ils s’appuient sur un scénario de croissance économique moins favorable (+1,4 %, soit 0,1 point de moins que dans la projection faite en octobre 2015 pour 2016).
 la diminution est imputable au plan de formation de 500 000 demandeurs d’emploi
L’Unedic précise que la diminution du nombre de chômeurs inscrits en catégorie A est imputable au plan de formation de 500 000 demandeurs d’emploi, annoncé par François Hollande, le 31 décembre 2015 : ces personnes, en débutant un stage, vont, en effet, être reclassées de la catégorie A vers la catégorie D. Autrement dit, et même si le but de ce plan d’urgence n’était pas d’enjoliver les chiffres, le bilan 2016 pourrait être meilleur que celui de 2015 grâce à un artifice. 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dans six mois, personne ne fera plus confiance à personne ou en rien

Six mois, c’est le temps pour que l’enquête contre Clinton aboutisse à sa mise en accusation pour avoir mis en péril la Sécurité nation...