vendredi 12 février 2016

France: Syrie, le départ de Fabius ne signifie pas un changement de la politique anti-Assad

D020216

20:48 -
"Le départ de Laurent Fabius n'est pas vraiment d'une grande importance» c'est «plutôt le changement de politique» qui compte" a déclaré le président syrien al-Assad cité par le Figaro avec agence qui rappellent "en coeur" que "Jeudi, François Hollande a répété qu'il souhaitait voir le chef d'État syrien quitter le pouvoir".

Et ce n'est pas le nouveau successeur de Fabius qui le contredira, sur ce point comme sur tous les autres, seulement préoccupé qu'il est par son aéroport NDDL.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La France doit «changer de politique» en Syrie

par Clémentine Maligorne , avec AFP, AP, Reuters Agences et Le Figaro, le 12 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 12 Février 2016


_____________***_____________

.../...

Alors que la nuit dernière, les États-Unis et la Russie se sont mis d'accord, sur une cessation des hostilités en Syrie dans un délai d'une semaine, le dictateur syrien se dit ouvert à des négociations, mais s'oppose catégoriquement à l'arrêt des combats.
 négocier ne signifie pas qu'on arrête de combattre le terrorisme
«Depuis le début de la crise, nous croyons totalement aux négociations et à l'action politique. Cependant, négocier ne signifie pas qu'on arrête de combattre le terrorisme» affirme Assad.
le départ de Laurent Fabius  n'est pas vraiment d'une grande importance» c'est «plutôt le changement de politique» qui compte
Enfin, interrogé sur le départ de Laurent Fabius du poste de chef de la diplomatie française, Bachar al-Assad juge que «le changement de personnalités n'est pas vraiment d'une grande importance» et que c'est «plutôt le changement de politique» qui compte.
  Jeudi, François Hollande a répété qu'il souhaitait voir le chef d'État syrien quitter le pouvoir
A ses yeux, c'est à Paris de faire «un geste envers» son régime. Et non l'inverse. Jeudi, François Hollande a répété qu'il souhaitait voir le chef d'État syrien quitter le pouvoir.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Course à l'Elysée (J - 27): l'inéluctable progression du populisme

A 27 jours du premier tour de l'élection présidentielle française (le 23 Avril), il semble que rien ne soit joué entre E. Macron et F. F...