DONS EN CRYPTO

J'accepte les dons en crypto (BitCoin, Ethereum ou BitCoin Cash).
Si vous ne savez pas encore comment procéder, je vous invite à visionner ce tuto-vidéo en français.
Vous pouvez me contacter par email - gaillot.eric@gmail.com - ou via ma page Facebook

vendredi 19 février 2016

France: que va faire Athènes des centaines de milliers de nouveaux arrivants bloqués en Grèce?

E190216

20:00 -
"Si les frontières intérieures ferment, si Schengen n'est plus appliqué, ces réfugiés vont rester en Grèce, un pays qui a déjà des difficultés économiques considérables, qui va en faire quoi?", a relevé François Hollande cité par l'AFP.


C'est sans doute la première vraie et bonne question de Hollande depuis le début de son quinquennat. Sauf que la réponse, nous la connaissons déjà et c'est Merkel qui nous l'a fournie il y a quelques semaines déjà en parlant des "images que personnes ne souhaite". Autrement dit, des images de camps de la mort, car dans la bouche de Merkel, cette phrase ne signifiait rien d'autre.

Alors, oui, nous attendons - sans aucune illusion, c'est clair, mais nous attendons quand même - que nos chefs se mettent enfin à réfléchir sérieusement: ont-ils une autre solution que des camps d'extermination en Grèce pour résoudre la question des réfugiés?

"Le plan A", celui de Merkel, qui consiste à négocier avec la Turquie est impraticable avec Erdogan qui se prend pour le Grand Calife. 

"Le plan B", celui des conservateurs européens, qui consiste à fermer les frontières intérieures de l'Europe est déjà mis en oeuvre dans quasiment tous les pays de l'UE.

La conséquence immédiate est effectivement, comme le dénonce Tsipras, que la Grèce - déjà à la limite de la famine - se retrouve avec des millions de réfugiés en plus. Et alors? 

Et alors? Bonne question monsieur le Président mais vous êtes aux affaires pour trouver les réponse, pas pour poser les questions.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Migrants: "on doit raisonner en Européens" (Hollande)

Le Figaro avec AFP, le 19 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 19 Février 2016


___________***___________

François Hollande a appelé ce vendredi soir les pays membres de l'espace Schengen à "raisonner en Européens" sur les migrants et "à ne pas renvoyer sur un pays, la Grèce, la responsabilité qui est la nôtre".
  ces réfugiés vont rester en Grèce qui va en faire quoi?
"C'est le sujet majeur de ce soir (...) Si les frontières intérieures ferment, si Schengen n'est plus appliqué, ces réfugiés vont rester en Grèce, un pays qui a déjà des difficultés économiques considérables, qui va en faire quoi?", a relevé François Hollande en soutenant le premier ministre grec Alexis Tsipras qui menace de ne pas signer d'accord sur le "Brexit" si ses partenaires ferment leurs frontières.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Vers un accord de paix russo-japonais

« Intervenant à l'issue des pourparlers avec le Président russe en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg , le ...