lundi 29 février 2016

Allemagne: guerre des réfugiés, pourquoi Merkel replonge la Grèce dans le chaos

I280216

23:40 -
"Pouvez-vous sérieusement croire que les pays de l'euro ont combattu jusqu'au dernier pour que la Grèce reste dans l'euro (...) pour qu'un an plus tard, au final, on laisse pour ainsi dire la Grèce plonger dans le chaos?" a martelé la chancelière Angela Merkel lors d'une émission télévisée sur une chaîne allemande. 


Nous savons que Merkel agit sous la contrainte turque et la menace d'une invasion massive de réfugiés transportés en colonnes interminables de bus affrétés par Erdogan comme il a personnellement prévenu Merkel lors d'un sommet UE-Turquie en Décembre 2015, soit quelques jours avant les évènements de Cologne et les attentats contre des touristes allemands à Ankara. 


Mais Merkel en rajoute car ce qu'elle affirme concernant le sauvetage de la Grèce lors de la crise de la dette en 2015 est simplement faussaire, indigeste, indécent et obscène car elle a agi avec Tsipras de la même manière qu'Erdogan agit sur elle et le pauvre Tsipras, à son tour, a été obligé de trahir son peuple qui aujourd'hui, est non seulement asphyxié par la politique d'austérité que lui impose les créanciers d'Athènes mais en plus, il doit supporter la charge de flots continus de migrants que lui déverse Erdogan par la Mer Egée.


Tant que la plupart de ces migrants continuait leur marche vers l'Allemagne, cela pouvait à la limite être géré mais, effectivement, si la Macédoine ferme sa frontière, comme elle vient quasiment de le faire, c'est entre 50 et 70 000 réfugiés qui vont être coincés en Grèce dès le mois de Mars, d'où le plan humanitaire que prépare en urgence le Conseil de l'UE pour aider Athènes. 

Mais il faut replacer tout cela dans un contexte plus large et en particulier dans l'agenda politique de Merkel qui se prépare à des élections difficiles pour elle alors qu'elle est déjà de plus en plus isolée aussi bien en Europe qu'à domicile. Merkel tient alors un double discours. 
  • D'une part, en accord avec l'Autriche, elle ferme ses frontières ce qui entraine un effet domino sur toute la voie des Balkans et fini par isoler la Grèce dans le but de réduire drastiquement pendant une quinzaine de jours, c'est à dire jusqu'à ces fameuses élections, les entrées de migrants en Allemagne et tenter de réduire autant que faire se peut les attaques contre sa politique d'ouverture aux migrants.
  • D'autre part, elle émet un message contraire en accusant ces mêmes pays sur la voie des Balkans de fermer leur frontière au nom d'une virtuelle solidarité européenne en citant le cas du sauvetage de la Grèce alors même qu'il s'agit d'un pur contre-exemple puisque Merkel à plongé de force la Grèce dans une nasse financière d'où Athènes ne pourra jamais se sortir.
Normalement, dans une démocratie réelle avec des médias et des journalistes sérieux, ce genre de double discours ne pourrait pas être possible. Mais dans l'Europe d'aujourd'hui, nous voyons que c'est parfaitement possible ce qui nous oblige à en déduire que nous ne sommes pas en démocratie. 


Reste à savoir dans quel sorte de régime nous sommes... et, surtout, pour combien de temps encore.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Merkel: l'UE ne peut pas laisser la Grèce "plonger dans le chaos"

Le Figaro avec AFP, le 28 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 28 Février 2016


___________***__________

L'Union européenne ne peut pas laisser la Grèce "plonger dans le chaos" face à l'afflux de migrants, a martelé dimanche la chancelière Angela Merkel, alors que des milliers de migrants se trouvent bloqués en territoire grec après la fermeture de frontières à travers les Balkans.
 laisser la Grèce plonger dans le chaos
"Pouvez-vous sérieusement croire que les pays de l'euro ont combattu jusqu'au dernier pour que la Grèce reste dans l'euro (...) pour qu'un an plus tard, au final, on laisse pour ainsi dire la Grèce plonger dans le chaos?", a-t-elle lancé lors d'une émission télévisée sur une chaîne allemande. 
Elle a appelé à ne pas "abandonner ainsi" Athènes.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Qu’est-ce qui viendra après l’empire… en 2020 ?

« … les recommandations de l’étude du Pentagone appellent à une intensification des politiques impériales dont le professeur Johan Galtu...