dimanche 28 février 2016

Allemagne: du cauchemar merkelien et de ses errements

D280216

11:30 -
"Mes discussions à Washington vont certainement se concentrer sur la situation en Syrie peu après le cessez-le ... Mais la crise des réfugiés, les relations avec la Russie et la situation en Ukraine joueront également un rôle important dans les négociations" a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier dans un communiqué de l'ambassade d'Allemagne aux États-Unis cité par Sputnik international.


Au-delà de l'apparente diversité des thèmes des négociations, le sujet central sera celui du "Plan A" de Merkel par rapport aux positions de Washington qui se révèlent être très contrariantes, improbables et même imprévisibles pour Berlin qui se retrouve le bec dans l'eau et, donc, des millions de réfugiés à devoir gérer d'ici l'été.

Berlin s'était pourtant engagé, il y a quelques semaines à peine, à participer militairement à la coalition US dite anti-Daesh, ce qui était tout de même un exploit de bonne volonté de la part de Merkel. Et voilà que brutalement et sans prévenir, Obama fait volte-face (il en a l'habitude) et plante Merkel qui se retrouve démunie face à Erdogan que plus personne n'arrive à contrôler, pas même lui-même.

Plutôt que de se rendre à Washington, Steinmeier ferait mieux de se rendre à Moscou mais, après tout, c'est d'abord le problème de Merkel, et son problème (à Merkel), c'est Poutine; donc elle envoie son ministre chez Obama car elle-même ne sait plus où elle habite, qui est qui et qui fait quoi... se demandant, peut-être, parfois, dans un éclaire de lucidité furtif si, en réalité, finalement, tout bien considéré et à l'insu lui aussi furtif de son plein grès, le Mur de Berlin n'est pas tombé, à moins qu'il n'ai jamais existé, après tout, et que tout cela (la Syrie, Erdogan, les réfugiés, Poutine, et tout le reste) n'est rien d'autre qu'un cauchemar typiquement et caractéristiquement merkelien.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Steinmeier to Discuss Syria, Russia, Ukraine During Visit to US

Sputnik international, le 28 Février 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 28 Février 2016


_______________***____________

German Foreign Minister Frank-Walter Steinmeier expressed on Sunday his willingness to discuss with the US side the situation in Syria alongside the relations with Russia during his visit to Washington, DC, and New York, according to the German Foreign Ministry's press release.

MOSCOW (Sputnik) – Frank-Walter Steinmeier is set to visit New York and Washington, DC, from February 28 to March 1, according to the German Embassy in the United States.
«Mes discussions à Washington vont certainement se concentrer sur la situation en Syrie peu après le cessez-le ... Mais la crise des réfugiés, les relations avec la Russie et la situation en Ukraine joueront également un rôle important dans les négociations"
"My discussions in Washington will certainly be focused on the situation in Syria shortly after the ceasefire…But the refugee crisis, relations with Russia and the situation in Ukraine will also play an important role in the talks," Steinmeier was quoted in the press release as saying.
The German top diplomat is also scheduled to visit in New York, where he is going to "use the opportunity" to present the priorities of Germany's chairmanship in the Organization for Security and Co-operation in Europe (OSCE) at the UN Security Council and the Commission on Security and Cooperation in Europe, also known as the Helsinki Commission.

According to Steinmeier, the OSCE and the United Nations are such multilateral organizations that act as platforms for dialogue and tools for conflict resolution in "difficult and turbulent times."

On Saturday, Russian Foreign Minister Sergei Lavrov and US Secretary of State John Kerry welcomed the ceasefire in Syria and continued to discus the modalities of its full implementation, including the enhancement of military cooperation between Russia and the United States.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Trump va-t-il dans le sens de l’Histoire ?

Le monde n’a-t-il jamais été aussi proche d’une catastrophe nucléaire planétaire ? La cause en serait le délire total des élites de Was...