dimanche 24 janvier 2016

UE: le prochain attentat de grande ampleur provoquera l'effondrement de Schengen et de l'Union

H240116

20:00 -
"« Qu’un attentat de grande ampleur survienne et on assistera à l’effondrement de Schengen et de l’Union », s’émeut une source française pour tenter de mieux convaincre de l’urgence d’une mise en mouvement des responsables européens" rapporte Le Monde.

Quand on prend connaissance de la feuille de route française destinée à la Commission européenne pour lutter contre le terrorisme (voir article ci-dessous), on ne peut qu'être dubitatif face à l'inconscience de nos responsables politiques qui continuent de fonctionner comme si nous n'étions pas confronter à un péril imminent, comme s'il s'agissait de traiter une question de calibre des tomates ou de taux de gluten dans la farine de maïs.

Et l'on continue de vouloir complexifier les fichiers informatiques, de vouloir tout inter-connecter, de tout digitaliser alors que l'on sait que des centaines de milliers de migrants/réfugiés clandestins circulent en toute liberté en Europe, souvent sous plusieurs fausses identités quand ils en ont. A quoi peut donc servir tout ce système virtuel pour traiter la question du terrorisme à l'échelle européenne alors que l'on voit bien que rien que sur la question de la protection des frontières - une question relativement simple parce que concrète -, l'Europe n'existe pas, chaque Etat membre tirant à hu et à dia.

Mais non, il faut encore et toujours rajouter une couche européenne pour rendre toute procédure de base au niveau national, le seul niveau que l'on puisse espérer encore contrôler, impossible et nous paralyser face à toute urgence car ce n'est pas Bruxelles qui nous aidera en cas d'attaque en France comme l'a montré la tuerie du 13 Novembre 2015 à Paris. 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Lutte antiterroriste, gestion des migrants : Paris veut des actes concrets, et vite

Par Jean-Pierre Stroobants (Amsterdam, envoyé spécial) pour Le Monde, le 24 Janvier 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 24 Janvier 2016


____________***___________

Compte tenu des nombreuses difficultés que doit affronter l’Union européenne (UE), toutes les réunions ministérielles pilotées par la présidence néerlandaise promettent d’être houleuses. Et celle des ministres de l’intérieur et de la migration, lundi, à Amsterdam, inaugurera une longue série de rencontres à haute teneur explosive.
 questions à l’ordre du jour
  • L’échec des plans de réinstallation de réfugiés, 
  • la mise en cause de la politique allemande d’accueil, 
  • les incertitudes quant à l’accord passé avec la Turquie
  • la multiplication des contrôles aux frontières intérieures 
toutes ces questions seront à l’ordre du jour, même si le caractère « informel » de cette rencontre empêchera toute véritable prise de décision.
importantes décisions pour éviter l’implosion de l’Union
Il n’empêche. A l’approche d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement qui, à la mi-février, devra prendre d’importantes décisions pour éviter l’implosion de l’Union, ce conseil ministériel fournira l’occasion d’une « franche explication », comme l’assure un expert. Et aussi d’un appel à une action plus rapide. Sans que l’on sache très bien, d’ailleurs, s’il sera, davantage que les précédents, suivi d’effet.
modification du code Schengen et renforcement de l’agence Frontex
La modification du code Schengen, qui régit le fonctionnement de l’espace européen, et le renforcement du rôle de l’agence Frontex figurent parmi les priorités de Paris, entre autres. Bernard Cazeneuve devrait exiger des avancées concrètes avant la fin du premier semestre de 2016, assure son entourage.
  se tenir à l’écart de la grave crise des réfugiés
S’il semble se tenir à l’écart de la grave crise des réfugiés, laissant la chancelière allemande, Angela Merkel, à ses difficultés, le gouvernement français formule diverses requêtes. Il demande que le système d’information Schengen (SIS), le fichier qui sert de base à la coopération policière, soit amélioré. Paris voudrait qu’il incorpore des données exhaustives sur les combattants étrangers.

Le ministre réclamera à ses partenaires une harmonisation des critères de signalement, qui varient fortement d’un Etat à l’autre : actuellement les auteurs de braquage qui ont subi une condamnation y figurent, mais pas le nom de toutes les personnes qui ont quitté l’Europe pour les zones de combat.

Certaines autorités nationales gardent pour elles ces renseignements ; ce qui peut évidemment handicaper la lutte antiterroriste transnationale et permettre à des combattants d’échapper aux radars des pays voisins.

Le fonctionnement des « hotspots », ces centres d’enregistrement des demandeurs d’asile, dont 3 sur 11 seulement sont opérationnels en Grèce et en Italie, reste un autre sujet de polémique, même si la Commission de Bruxelles affirme que le processus est « bien enclenché ».  

Le ministre de l’intérieur français devrait formuler lundi trois demandes précises.
  • D’abord, que toutes les personnes arrivant à une frontière extérieure soient recensées, la procédure devant, selon M. Cazeneuve, être assortie d’une période de rétention pour permettre un examen en profondeur du dossier de chacun.
  • Deuxième exigence de Paris : que tous les matériels nécessaires soient enfin installés, dont des « bornes Eurodac » pour la prise d’empreintes, tandis que les fichiers SIS devraient être consultés de manière systématique et que les personnels nécessaires devraient être déployés pour détecter les faux documents. Actuellement, on assiste à une multiplication des faux passeports syriens.
  • Enfin, Paris exige un croisement entre les données incluses dans le SIS et celles du VIS, le système d’information sur les visas, un autre outil Schengen. Il est censé assurer les échanges d’informations entre les Etats membres, permettre d’identifier précisément les demandeurs, empêcher les demandes multiples et lutter contre les fraudes.
une « feuille de route » établie par la Commission et validée dans quelques semaines
Ces différents points devraient être inclus dans une « feuille de route » établie par la Commission et validée dans quelques semaines par le conseil des ministres. Paris et d’autres capitales s’émeuvent qu’alors que la coopération antiterroriste est une priorité affichée de l’Union, les actes concrets tardent.
on assistera à l’effondrement de Schengen et de l’Union 
« Qu’un attentat de grande ampleur survienne et on assistera à l’effondrement de Schengen et de l’Union », s’émeut une source française pour tenter de mieux convaincre de l’urgence d’une mise en mouvement des responsables européens.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le Deep State US a voté la coupure du gaz russe approvisionnant l’Europe

« La chambre basse du Congrès des Etats-Unis a adopté le mardi 25 juillet à une quasi-unanimité de nouvelles sanctions contre la Russie...