samedi 9 janvier 2016

UE: flux migratoires, Bruxelles tance Ankara pour son inaction

E090116

19:20 - "Déçue par l'inaction du président turc pour réduire significativement les flux de migrants, l'Europe se déclare prête à reconsidérer son attitude envers Ankara dans un avenir proche" rapporte Sputnik citant une déclaration de Manfred Weber, chef du Parti populaire européen au sein du Parlement Européen, dans une interview au journal Süddeutsche Zeitung. 

En effet, il semble qu'environ 4 000 migrants continuent d'arriver chaque jour en Allemagne et que la baisse relative du chiffre par rapport à ces derniers mois soit principalement liée au mauvais temps plus qu'aux mesures d'Ankara. 

Sans parler du fait que la marine grecque repousse de plus en plus énergiquement les embarcations de réfugiés vers la Turquie à considérer le nombre croissant de cadavres repêchés sur les plages turques et non plus sur les plages grecques.

Le problème, dans cette prise de position de l'Europe, c'est que si l'UE coupe effectivement les vivres à Ankara, loin d'arranger la situation, cela provoquera certainement une explosion du nombre de réfugiés vers l'Europe, Erdogan - à tort ou à raison peu importe - n'étant pas du genre à se laisser dicter quoi que ce soit de la part des Européens.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Migrants: déception de l'UE face à l'inaction d'Ankara

Sputnik, le 9 Janvier 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 9 Janvier 2016


___________***__________

La Turquie obtient des fonds de la part de l'UE pour son effort de réduction des flux de migrants, mais l'Europe, ne voyant aucun résultat, est déçue par l'inaction du président turc et se déclare prête à reconsidérer son attitude envers Ankara dans un avenir proche.
C'est ce qu'a déclaré Manfred Weber, chef du Parti populaire européen au sein du Parlement Européen, dans une interview au journal Süddeutsche Zeitung.
la Turquie doit contribuer à la réduction de l'afflux de migrants vers l'UE
Le sommet UE-Turquie a adopté un plan d'actions conformément auquel la Turquie doit contribuer à la réduction de l'afflux de migrants vers l'UE tout en assurant les meilleures conditions d'accueil de ces derniers sur son territoire. En échange, l'Europe s'est engagée à octroyer à Ankara trois milliards d'euros, à intensifier les pourparlers sur son intégration à l'Union Européenne et à lui accorder une libéralisation de visa.
l'Europe réexaminera ses rapports avec la Turquie
"Si, dans les semaines à venir, la partie turque ne prend pas de mesures à cet égard et que le nombre de réfugiés ne diminue pas sensiblement, l'Europe réexaminera ses rapports avec la Turquie, a déclaré M.Weber.
Il explique par ailleurs la récente baisse des flots de migrants par les tempêtes qui ont fait rage dans la Méditerranée et non par les actions de la Turquie.

Même réaction face à la passivité des autorités turques de la part du Ministre grecque à la migration Yannis Mouzalas qui a réitéré que la Turquie ne déploierait aucun effort afin de stopper la migration illégale.

Cette opinion a été également partagée par le vice-président de la Commission Européenne Frans Timmermans.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Avec l’affaiblissement de ses soutiens et le départ de Bannon, Trump est sous contrôle

«… l’inquiétude affichée sur la Corée du Nord a été remplacée par les nouveaux développements domestiques aux USA avec l’affaiblissemen...