lundi 4 janvier 2016

Tchéquie: "Nous sommes sur le seuil d'une nouvelle époque de mouvements migratoires"

B040116

09:40 -
"Nous sommes sur le seuil d'une nouvelle époque de mouvements migratoires. Certains (en Europe) pensent que la vague de migrations a déjà cessé. Mais elle ne fait que commencer, un véritable tsunami est sur le point d'arriver" rapporte Sputnik citant l'ancien président tchèque Vaclav Klaus.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ex-président tchèque: un "tsunami migratoire" va déferler sur l'Europe

Sputnik, le 4 Janvier 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 4 Janvier 2016


___________***__________ 
L'année 2016 marquera le début d'une puissante vague migratoire, qui est loin de se terminer, estime un ex-président tchèque.
L'Europe sera confrontée en2016 à un "véritable tsunami migratoire
 L'Europe sera confrontée en2016 à un "véritable tsunami migratoire", estime l'ancien président tchèque Vaclav Klaus.
la vague de migrations ne fait que commencer
"Nous sommes sur le seuil d'une nouvelle époque de mouvements migratoires. Certains (en Europe) pensent que la vague de migrations a déjà cessé. Mais elle ne fait que commencer, un véritable tsunami est sur le point d'arriver", a-t-il confié à la chaîne de télévision pragoise Prima TV.
  les Européens ont laissé leurs portes ouvertes et en récoltent les fruits
Selon M. Klaus, les Européens ont laissé leurs portes ouvertes et en récoltent les fruits. La vague migratoire, pense-t-il, ne peut pas être arrêtée au centre du continent, par exemple en Allemagne. "Les réfugiés doivent être stoppés aux frontières de l'espace Schengen", a-t-il souligné.

Les Tchèques n'ont pas encore véritablement senti l'afflux des migrants, ils n'en ont entendu parler que dans les médias. "Nous ne sommes pas à Budapest, à Vienne, à Salzbourg ou à Munich pour voir des milliers de migrants", a indiqué l'ex-président.

Les quotas contraignants d'accueil de migrants proposés par la Commission européenne seront finalement acceptés par la République tchèque, qui a protesté contre cette mesure, estime-t-il.
 1 700... puis 17 000... puis 170 000...
Les autorités tchèques "diront oui quand ils recevront l'ordre d'accueillir 1.700 réfugiés et lorsqu'il y en aura dix fois plus, 17.000, ils diront oui aussi. Lorsqu'ils ordonneront d'en accueillir 170.000, je ne sais pas comment elles réagiront". Les quotas, cependant, sont incapables de régler le problème des migrants, selon Vaclav Klaus.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La présence de Macron et Le Pen au second tour sonne-t-elle la fin du clivage gauche/droite ?

Les commentateurs sont unanimes : c’est la fin des partis politiques traditionnels qui s’alternent au pouvoir depuis la fin de la secon...