dimanche 10 janvier 2016

France: l'angoisse, l'arme du "bien-penser" mondialiste

B100116

04:25 -
"Il ne peut y avoir d'explication possible aux actes des djihadistes. Rien ne pourra jamais expliquer !" a déclaré Manuel Valls à l'occasion d'un hommage aux victimes de la prise d’otages du 9 Janvier 2015 dans l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, à Paris, cité par l'AFP.

Plus que la peur liée aux menaces terroristes qui est déjà installée chez 95% des Français, Manuel Valls travaille l'angoisse, un sentiment beaucoup plus intéressant du point de vue politicien. 

En effet, la différence entre la peur et l'angoisse, c'est que l'on connait ce dont on a peur, donc on peut agir, alors que l'angoisse est une forme particulière de peur refoulée quand on ne connait pas ce dont on a peur ce qui condamne la victime angoissée à l'inaction, la paralysie, et la transforme ainsi en proie idéale pour n'importe quel charlatan ou professionnel de la politique qu'on l'on nomme politicien. 

Tandis que le FN joue sur la peur en proposant une description plus ou moins précise de la menace - l'Autre, l'étranger, le réfugié, etc -, les mondialistes (coalition gauche-droite PS/FN) jouent davantage sur l'angoisse - "Rien ne pourra jamais expliquer ! -  qui est une arme tactiquement plus efficace dans le sens où elle paralyse toute initiative de la part de la base et transforme ainsi l'adhérent mondialiste en un zombie manipulable à merci au niveau des valeurs sociétales - le genre, le multiculturalisme, le sans-frontièrisme, le droitdel'hommisme, l'anti-racisme, l'homophobisme, etc -.

Toutes ses valeurs mondialistes sont des symptômes de l'angoisse originaire de l'être paumé qui, en sommes, ne sait plus où il habite, qui il est, pourquoi il est et tutti quanti, des angoisses existentielles labellisées sous le sigle bien-pensant "JeSuisCharlie".


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Devant l’Hyper Cacher, Manuel Valls souligne « l’angoisse immense » des Juifs de France 

Le Monde avec AFP, le 9 Janvier 2016 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 10 Janvier 2016 
______________***_____________

La France a rendu hommage samedi 9 janvier la prise d’otages sanglante dans l’Hyper Cacher, où quatre juifs ont été tués par le djihadiste Amedy Coulibaly, le 9 janvier 2015, au lendemain du meurtre d’une jeune policière municipale, à qui un hommage a été rendu plus tôt dans la journée.
2015 a été une année horrible
« L’année 2015 a été une année horrible pour les Juifs, pour les journalistes, pour les policiers et finalement pour tous les Français », a lancé, samedi soir, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Roger Cukierman, organisateur d’un « rassemblement unitaire d’hommage » aux victimes des attentats qui s’est tenu à l’issue du shabbat - le repos juif de fin de semaine -, devant le supermarché casher de la Porte de Vincennes, à Paris.

Sur une estrade avaient été alignées 19 bougies : 17 pour les morts des attentats de janvier, une pour celles du 13 novembre, et une dernière pour toutes les victimes du terrorisme.  
Elles ont été allumées une à une par plusieurs responsables, représentant notamment les différents cultes, dont le grand rabbin de France, Haïm Korsia, le cardinal-archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, et le dirigeant du Conseil français du culte musulman (CFCM), Anouar Kbibech.

Présent également, le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a eu droit à des applaudissements d’une partie du public. Alors que la maire de Paris, Anne Hidalgo, et le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, ont été sifflés alors qu’ils venaient allumer une bougie.
 il ne peut y avoir d’« explication » possible aux actes des djihadistes
Manuel Valls a ensuite pris la parole et a déclaré qu’il ne pouvait y avoir d’« explication » possible aux actes des djihadistes qui « déchirent ce contrat qui nous unit ».
 Rien ne pourra jamais expliquer !
« Rien ne peut expliquer que l’on tue à des terrasses de cafés ! Rien ne peut expliquer que l’on tue dans une salle de concert ! Rien ne peut expliquer que l’on tue des journalistes et des policiers ! Et rien ne peut expliquer que l’on tue des juifs ! Rien ne pourra jamais expliquer ! », a lancé M. Valls, sous les applaudissements.
« l’angoisse immense » et « légitime »
Le premier ministre, longuement applaudi, a également souligné « l’angoisse immense » et « légitime » des Juifs de France, en répétant que sans eux « la France ne serait pas la France ».
 une idée insupportable
« Voir des Français juifs quitter, de plus en plus nombreux, leur pays parce qu’ils ne se sentent plus en sécurité… Mais aussi parce qu’ils ne se sentent plus compris, parce qu’ils ne se sentent plus à leur place, aurait dû être, depuis longtemps, pour nous tous Français, une idée insupportable. »
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 

Pouvons-nous inventer un autre statut à la propriété, à la hauteur des enjeux de la survie même de l’espèce ?

« Depuis deux siècles, notre monde a changé : il est devenu plus fluide, plus rapide, plus menacé aussi. La notion d’ abusus au sein d...