€CALYPSE NEWS

jeudi 7 janvier 2016

Allemagne: réfugiés, le paradoxe et ses effets contre-productifs de la politique turque de Merkel

A070116

01:40 - Citant le journal allemand Die Welt, Sputnik rapporte que
" l'UE se voile la face devant la peur d'un afflux encore plus massif de migrants et est prête à donner à M.Erdogan toute latitude dans son pays à condition qu'il garde ses réfugiés. Cette soumission européenne lui permet de continuer la guerre contre son propre peuple qui forcera bientôt les gens à fuir leurs domiciles et à chercher refuge en Europe, ce qui aboutirait à un nouvel afflux massif de réfugiés", ce que justement l'Europe et surtout l'Allemagne ne veut pas voir. En effet, selon ce qu'a déclaré Mme Merkel, on ne pourrait pas empêcher les migrants d'entrer en Europe sinon " On aurait à ce moment-là des images que personne ne pourrait souhaiter», c'est à dire des images de rejet de l'Autre, une forme de racisme qui rappellerait trop douloureusement le régime nazi et surtout, concernant l'histoire personnelle de Mme Merkel, le Mur de Berlin dont elle symbolise - elle, l'allemande de l'Est à la tête d'une Allemagne réunifiée devenue la plus grande puissance européenne - l'effondrement. 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Erdogan ne sera jamais un partenaire pour l'Occident 

Sputnik, le 7 Janvier 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 7 Janvier 2016


___________***__________

Les actions des forces de l'ordre turques, qui mènent une opération militaire dans le sud-est du pays, pourraient finalement forcer les gens à fuir leurs domiciles et provoquer un nouvel afflux massif de réfugiés, rapporte Die Welt.
 Ankara considère les Kurdes comme une menace plus grande que la domination de Daech.
La Turquie d'Erdogan, où l'armée et la police violent les droits des civils, ne sera jamais un partenaire pour l'Occident, indique le quotidien allemand Die Welt en faisant remarquer que le conflit ne sera pas résolu tant qu'Ankara considère les Kurdes comme une menace plus grande que la domination de Daech.
  l'UE se voile la face devant la peur d'un afflux encore plus massif de migrants
L'Europe, en particulier l'Allemagne, s'est trompée en demandant à M.Erdogan d'établir un contrôle sur la frontière syro-turque pour endiguer le flux migratoire. Des réfugiés syriens sont actuellement installés dans des centres de détention spéciaux en Turquie, ce qui viole la Convention européenne des droits de l'homme. Cependant, l'UE se voile la face devant la peur d'un afflux encore plus massif de migrants.
faites ce que vous voulez mais retenez les réfugiés loin de nous
"L'Europe est prête à donner à M.Erdogan toute latitude dans son pays: faites ce que vous voulez mais retenez les réfugiés loin de nous", écrit l'édition allemande.
les actions impertinentes de la police turque forceront bientôt les gens à fuir leurs domiciles et à chercher refuge en Europe
Grâce à cette position à courte vue de l'UE, M.Erdogan utilise la soumission de l'Europe et continue la guerre contre son propre peuple. En outre, les actions impertinentes de la police turque, qui arrête des innocents, forceront bientôt les gens à fuir leurs domiciles et à chercher refuge en Europe, ce qui aboutirait à un nouvel afflux massif de réfugiés.

Les autorités turques ont instauré un couvre-feu dans plusieurs régions kurdes du sud-est du pays, en particulier dans les villes de Sirnak, Diyarbakir et Mardin, où la situation ne cesse pas de s'aggraver. Près de 10.000 militaires et policiers turcs participent à l'opération antiterroriste contre les combattants du PKK. Les chasseurs turcs attaquent depuis le 24 juillet les positions du PKK dans le sud-est de la Turquie et le nord de l'Irak.

La situation s'est détériorée après l'attentat du 20 juillet 2015 à Suruç (ville turque située à la frontière turco-syrienne), organisé par le groupe terroriste Etat islamique et les assassinats de policiers dans le sud-est de la Turquie, revendiqués par le PKK. Le gouvernement turc a alors annoncé avoir effectué des bombardements contre des groupes djihadistes en Syrie. En réalité, il en a surtout profité pour frapper principalement les positions du PKK, notamment au Kurdistan irakien.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Avec la cryptomonnaie blockchain, les grands banquiers tendent un piège mortel aux responsables politiques

cryptomonnaie blockchain «  S’agissant de la cryptomonnaie blockchain, il faut comprendre que plus il y aura de prétendants au « mi...