€CALYPSE NEWS

samedi 9 janvier 2016

Allemagne: Cologne, "Non, c'est non"

D090116

18:10 -
"Aujourd'hui à Cologne, plusieurs centaines de femmes ont manifesté pour dire "Non, c'est non" tandis qu'un peu plus tard, ce sont des "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident" (Pegida) qui étaient dispersés aux canons à eau par la police tandis qu'un millier de contre-manifestants de gauche scandaient " "Les réfugiés sont les bienvenus" et que des plaintes pour les incidents du Nouvel an continuaient d'être déposées" rapporte l'AFP.

Donc, des féministes et des patriotes d'extrême droite d'un côté, des mondialistes d'extrême gauche et des forces de l'ordre de l'autre ont animé Cologne toute la journée tandis qu'un peu plus tôt, Mme Merkel déclarait à la CDU la nécessité de discuter avec la CSU la possibilité de modifier la loi sur les demandeurs d'asile dans l'esprit d'UneExpulsionPourTous, quelque soit le crime (c'est à dire quelque soit la peine) et quelque soit le pays d'origine du criminel (y compris si le pays n'est pas sûr, c'est à dire si la vie du criminel y est menacée de mort).

Erdogan ne manque certainement pas d'observer tout ça avec satisfaction car ce sont encore des milliards d'euros en perspective pour lui dans la mesure où il va encore apparaître comme la solution pour Mme Merkel qui, ne pouvant pas envoyer à la mort dans leur pays d'origine les demandeurs d'asile criminels pourrait les expulser en Turquie, puisqu'ils sont, pour la grande majorité, arrivés en Allemagne via ce pays. 

Sauf que depuis quelques temps, la vie en Turquie n'est pas une sinécure puisque ce pays vient de basculer dans la guerre civile, les forces turques bombardant les populations kurdes habitant dans l'Est de la Turquie et que, de ce fait, la Turquie ne devrait plus être considérée comme un pays sûr. 

Sauf que ce pays étant un membre important de l'Otan, il n'est pas facile, sinon impossible, de le déclassifier des pays sûrs d'autant qu'il soutient activement Daech (ne serait-ce qu'en combattant les Kurde) et - cerise sur le gâteau - qu'il vient de se brouiller grave avec la Russie qui reste toujours l'ennemi n°1 de l'Occident.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Agressions: trois manifestations à Cologne

Le Figaro avec AFP, le 9 Janvier 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 9 Janvier 2016


__________***___________

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi après-midi à Cologne, dans l'ouest de l'Allemagne, en réaction aux agressions de femmes qui ont eu lieu le 31 au soir.

• Les femmes se mobilisent
 Non veut dire non
Plusieurs centaines de femmes se sont réunies sur les marches de la cathédrale de Cologne pour protester contre les violences qui impliqueraient des réfugiés le soir de la Saint Sylvestre. Brandissant des pancartes affirmant "Non veut dire non. C'est notre loi. Restez loin de nous" ou "Non à la violence contre les femmes, que ce soit à Cologne, à la fête de la bière ou dans la chambre à coucher", ces femmes se sont fait entendre avec des sifflets et en tapant sur des casseroles, selon un journaliste de l'AFP. 
Nous voulons de nouveau nous sentir en sécurité
"Nous voulons de nouveau nous sentir en sécurité (...) Je suis là pour toutes les mères, les filles, les petites-filles, les grand-mères, qui veulent se déplacer en toute sécurité", a expliqué à l'AFP Martina Schumeckers, une musicienne de 57 ans, organisatrice du rassemblement.
• Rassemblement Pegida
  Des heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants d'extrême droite
Cette manifestation dans la sillage des agressions sexuelles et parfois viols dont ont été victimes des femmes lors du Nouvel An a été suivie en début d'après-midi par un rassemblement du mouvement d'extrême-droite islamophobe Pegida ("Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident"). Des heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants d'extrême droite en milieu d'après-midi. La police allemande a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogène pour les disperser.

• Une contre-manifestation de gauche
Les réfugiés sont les bienvenus
A la mi-journée, non loin d'imposantes forces de police, un millier de contre-manifestants de gauche se rassemblaient, à l'autre extrémité de la place principale de Cologne, avec des pancartes clamant "Les réfugiés sont les bienvenus" ou encore "Le fascisme n'est pas une opinion, c'est un crime".
 Il est inacceptable que Pegida exploite l'horrible violence sexuelle et répande ses conneries racistes
C'est sur cette même place que dans la soirée du Nouvel An, des vols et violences sexuelles ont eu lieu, faisant l'objet, dans un premier temps, d'environ 200 plaintes selon le Spiegel, dont deux pour viol caractérisé. 
"Il est inacceptable que Pegida exploite l'horrible violence sexuelle perpétrée ici au Jour de l'An et répande ses conneries racistes", a déclaré Emily Michels, 28 ans, avec un mégaphone.
• 379 plaintes déposées

La police fédérale a identifié 32 suspects, dont 22 demandeurs d'asile. Ces faits, tout comme l'inaction des forces de l'ordre, créent le scandale en Allemagne, pays qui a vu affluer 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015. Samedi, en fin de journée, le nombre de plaintes pour les incidents du Nouvel an avait encore grimpé, s'élevant désormais à 379 selon la police.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Suspendre le paiement de la dette, c'est possible !

Suspendre le paiement de la dette, c'est possible ! Eric Toussaint, président du Comité pour l'annulation de la dette du tiers-mo...