mercredi 13 janvier 2016

Allemagne: 1 000 expulsions par jour? C'est trop tard et trop peu.

B130116

17:40 -
"Les états fédéraux ont l’obligation d’expulser 1 000 réfugiés rejetés par jour», a estimé le Secrétaire général de l’Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) Peter Tauber, dans une interview à Rheinische Post cité par RT France.
Le problème étant qu'avec 3 000 entrées en moyenne par jour (et en hivers), même l'expulsion de 1 000 réfugiés par jour (d'ailleurs techniquement impossible) ne baissera pas, loin de là, le nombre de nouveaux réfugiés en Allemagne. Il s'agit donc seulement d'une opération de com de la CDU pour protéger Merkel toujours réfugiée dans son bunker en attendant de prendre la fuite pour l'Argentine. 

L'attentat d'Istanbul contre des touristes allemands montre que Merkel n'a pas le choix et doit poursuivre sa politique d'accueil sans limite des réfugiés qui lui sont envoyés par la Turquie. D'autres attentats vont suivre parce que nous ne sommes pas dans une crise des réfugiés mais dans une guerre où l'Europe est vaincue d'avance par ses propres valeurs qui l'empêchent de comprendre ce qui se passe et de réagir comme il se devrait: 1 000 expulsions par jour, ok, mais accompagnées de la fermeture immédiate et totale de toutes les frontières grâce au déploiement de l'armée avec l'ordre de tuer. C'est ça la guerre et c'est parce que nos responsables politiques traitent la question des réfugiés que comme une crise, sous entendu passagère comme toutes les crises,que nous allons dans le mur et que l'Europe est vaincue d'avance car les outils pour gérer une crise n'ont rien à voir avec les armes pour gagner une guerre. 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
«1000 expulsions par jour» : un allié de Merkel appelle à une politique migratoire plus rigoureuse

RT France, le 13 Janvier 2016

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 13 Janvier 2016


____________***____________

Le secrétaire général du parti d’Angela Merkel a adopté une position inhabituellement rigide, en appelant à durcir les règles pour les demandeurs d’asile, les expulsant au besoin, car leur nombre est «trop élevé».
les états fédéraux ont l’obligation d’expulser 1 000 réfugiés rejetés par jour
«Si en moyenne une demande d’asile sur deux est rejetée, les états fédéraux ont l’obligation d’expulser 1 000 réfugiés rejetés par jour», a estimé le Secrétaire général de l’Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) Peter Tauber, dans une interview à Rheinische Post.
 Nous sommes obligés de réagir
En liant le problème de réfugiés aux agressions sexuelles sur les femmes la nuit de Nouvel an à Cologne et d’autres villes allemandes, Tauber a déclaré qu’il était sûr que les réfugiés faisaient partie des attaquants. «Nous sommes obligés de réagir», a-t-il affirmé.
  réduire le nombre de réfugiés dans le pays
Le responsable a souligné que le CDU travaille pas à pas pour réduire le nombre de réfugiés dans le pays, tout en promettant que tous les réfugiés ne seront pas affectés pour autant. 
«Des centaines de milliers d’entre eux ont bénéficié d’aides, ont appris l’allemand et souhaitent s’intégrer à la société», a expliqué Tauber. «Mais à ceux qui ne le font pas et manquent leur chance, on dira "Vous ne pouvez pas rester ici !"»

D’après les chiffres approximatifs utilisés pour soutenir ses propositions, le nombre de réfugiés «est moins élevé qu’en novembre, avec 10 000 applications par jour». 
«Nous devons prévenir une nouvelle montée de ces chiffres en mars. Mais il est clair que même à 3 000 applications par jour, chiffre vécu au courant de l’année passée, c’est toujours trop», a noté l’homme politique.

Selon lui, l’Allemagne doit adopter une politique de «tolérance zéro» pour ceux qui arrivent en Allemagne et y commettent des crimes ou n’arrivent pas à s’intégrer, en s’exprimant, par exemple, en faveur du port du voile intégral en public.
«Dans notre société, aucune femme ne doit être protégée du regard d’un homme. Chaque burqa est le signe d’une erreur d’intégration. Nous ne le voulons pas», a déclaré Peter Tauber.  

Les autorités allemandes sont en train d’imposer des règles plus strictes de l'octroi de l'asile, ainsi qu’une politique plus dure envers les réfugiés. Ces changements arrivent quelques jours après une série de crimes, y compris des agressions sexuelles sur des femmes, qui auraient été commises par des réfugiés à Cologne la nuit du Nouvel an.   
Samedi, la chancelière allemande Angela Merkel, sous le feu des critiques pour sa politique des «portes ouvertes», a annoncé que le pays va accélérer les procédures d’expulsion, y compris lorsqu’il s’agit de personnes qui font face au tribunal dans leur pays d’origine.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La présence de Macron et Le Pen au second tour sonne-t-elle la fin du clivage gauche/droite ?

Les commentateurs sont unanimes : c’est la fin des partis politiques traditionnels qui s’alternent au pouvoir depuis la fin de la secon...