dimanche 27 décembre 2015

Tchéquie: crise des migrants, et la question qui fâche est...

B271215

10:00 -
"La compassion est possible pour les migrants âgés ou malades, ainsi que pour les enfants, mais les jeunes hommes devraient aller se battre contre les djihadistes. Pourquoi ces hommes ne prennent pas les armes pour la liberté de leurs pays?», a déclaré à l'occasion de son message de noël Milos Zeman, élu en 2013 à la tête de la République Tchèque cité par RT France.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les migrants devraient s'armer contre l'EI plutôt qu'«envahir» l'Europe, selon le président tchèque

RT France, le 27 Décembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 27 Décembre 2015


____________***___________

Une «invasion organisée», tels sont les mots utilisés par le président de la République Tchèque, Milos Zeman, au sujet de la vague migratoire des migrants vers l'Europe, à l'occasion de son message de noël.
  les jeunes hommes devraient aller se battre contre les djihadistes
«Je suis profondément convaincu que nous sommes face à une invasion et non pas un mouvement spontané de réfugiés», a-t-il déclaré. La compassion est possible pour les migrants âgés ou malades, ainsi que pour les enfants, mais les jeunes hommes devraient aller se battre contre les djihadistes.
pourquoi ces hommes ne prennent pas les armes pour la liberté de leurs pays
«Une large majorité de ces migrants illégaux sont de jeunes hommes en bonne santé et seuls. Je me demande pourquoi ces hommes ne prennent pas les armes pour la liberté de leurs pays», a poursuivi Milos Zeman, élu en 2013 à la tête de la République Tchèque.

Le chef d'Etat âgé de 71 ans a comparé cette situation aux Tchèques qui ont fui leur pays au moment de l'occupation nazi pendant la seconde Guerre Mondiale. Ce n'est pas la première fois qu'il tient des propos controversés sur cette crise des migrants. Le 17 novembre dernier, il avait pris part à une manifestation anti-islam et anti-immigration à Prague, la capitale du pays.

Le Premier ministre Bohuslav Sobotka a renouvelé ses critiques à l'encontre du président tchèque, indiquant que son message de Noël était basé sur «des préjugés et des simplifications de langages auxquels le chef de l'Etat était habitué».
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La présence de Macron et Le Pen au second tour sonne-t-elle la fin du clivage gauche/droite ?

Les commentateurs sont unanimes : c’est la fin des partis politiques traditionnels qui s’alternent au pouvoir depuis la fin de la secon...