€CALYPSE NEWS

mercredi 9 décembre 2015

France: régionales, une défaite de MLP n'est pas un bonne nouvelle pour Sarkozy

E091215
20:05 -  "Les électeurs de gauche n'ont pas envie d'être dans la région qui aura permis à Marine Le Pen d'accéder à un grand pouvoir exécutif" explique Emmanuel Rivière, le directeur de l'unité stratégique d'opinion de TNS Sofres. [Si Marine Le Pen est battue, cela ne fera pas l'affaire de Nicolas Sarkozy dont le "plan Bertrand" a pour but de faire gagner MLP aux régionales afin de permettre au leader du FN d'accéder au second tour en 2017 face... à lui et s'assurer ainsi la victoire finale, ce que les socialistes semblent commencer de comprendre... suffisamment? ndlr].
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Marine Le Pen serait largement battue

Par Sophie Huet pour Le Figaro, le 9 Décembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 9 Décembre 2015


____________***_____________

SONDAGE - Selon une enquête TNS Sofres OnePoint, Xavier Bertrand, le candidat LR, recueillerait 53 % des suffrages.
Xavier Bertrand est donné pour la première fois largement gagnant au second tour
Xavier Bertrand, la tête de liste de la droite et du centre en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, est donné pour la première fois largement gagnant au second tour avec 53 % des intentions de vote contre 47 % à Marine Le Pen, selon un sondage TNS Sofres OnePoint pour Le Figaroet LCI réalisé les 7 et 8 décembre et publié mercredi.
  avec l'accord de Martine Aubry, les appels à voter Bertrand se sont multipliés à gauche
Depuis l'annonce, dès dimanche soir, du retrait de sa liste par le socialiste Pierre de Saintignon, avec l'accord de la maire de Lille, Martine Aubry, les appels à voter Bertrand se sont multipliés à gauche.
faire «barrage au Front national»
Arrivé au premier tour en troisième position avec 18,11 % des voix, largement derrière la liste de la présidente du Front national (40,64 %), et de celle du candidat les Républicains (24,96 %), Pierre de Saintignon avait annoncé dans la soirée de dimanche le retrait de sa liste pour faire «barrage au Front national».
Les électeurs de gauche n'ont pas envie d'être dans la région qui aura permis à Marine Le Pen d'accéder à un grand pouvoir exécutif
Selon notre sondage, 76 % des électeurs du PS seraient prêts à voter pour le député LR de l'Aisne au second tour, 15 % faisant le choix de s'abstenir. Pour Emmanuel Rivière, le directeur de l'unité stratégique d'opinion de TNS Sofres, «cette nette avance (de l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy) est évidemment fragile. Les électeurs de gauche sont très décidés à faire barrage au FN et à voter pour lui. C'est un choix de raison plus que de cœur, qui n'est pas naturel. Les électeurs de gauche n'ont pas envie d'être dans la région qui aura permis à Marine Le Pen d'accéder à un grand pouvoir exécutif.» Rivière reconnaît qu'«un faux pas, une déclaration malencontreuse peuvent conduire ces électeurs à finalement s'abstenir».

Il faut d'ailleurs distinguer la réaction des militants de celle des électeurs du PS. Selon notre sondage, 59 % des militants PS n'ont pas approuvé la décision de retrait de Saintignon au soir du premier tour, 28 % n'étant «pas du tout d'accord». Député socialiste du Nord, Bernard Roman le reconnaît: 
«Dans un premier temps, les militants comprenaient l'enjeu mais ils avaient du mal à voter Bertrand. Je sens qu'ils y sont beaucoup plus près aujourd'hui. Chez les électeurs de gauche, à un autre niveau, il y a une vraie volonté de faire barrage à Marine Le Pen.»
nous vivons un échec collectif dont nul n'est en situation de s'exonérer
Roman a appelé sur son blog tous les électeurs PS de sa circonscription à voter Bertrand, au motif que «nous vivons un échec collectif dont nul n'est en situation de s'exonérer».

Son collègue PS du Pas-de-Calais, Nicolas Bays, fait la même analyse: 
«Les militants ont vécu le retrait de notre candidat plus douloureusement que les électeurs de gauche. Personnellement, je suis sans état d'âme. Il y a des valeurs avec lesquelles on ne peut pas transiger.» 
Bays va faire distribuer des tracts pour appeler à voter pour Xavier Bertrand, comme l'a fait le ministre lillois de la Ville Patrick Kanner. Dans ces terres de gauche, le Front républicain est bel et bien constitué pour barrer la route au FN.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Des milliers de Catalans dans la rue pour protester contre l'incarcération de deux indépendantistes

>> Lire aussi Championnat d'Espagne : possible exclusion du FC Barcelone sur fond de crise catalane La réponse que fera le ...