vendredi 11 décembre 2015

France: régionales, MLP largement battue, MMLP toujours dans la course (sondages)

D111215

09:00 -
"Une nouvelle vague de sondages vient confirmer toutes les enquêtes menées depuis le début de la semaine. Dans le Nord comme dans le Sud, le Front national serait battu au second tour de l'élection régionale" rapporte Le Figaro. De plus, dans le NORD-PAS-DE-CALAIS-PICARDIE, l'écart est plus important que la marge d'erreur habituellement convenue.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ce que disent les derniers sondages avant le second tour des régionales

Par Albert Zennou pour Le Figaro, le 11 Décembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 11 Décembre 2015


_____________***____________

Plusieurs enquêtes donnent l'avantage aux listes de droite et du centre, en cas de duel face au FN, en Nord-Pas de Calais-Picardie et en Paca. En Normandie et en Ile-de-France, droite et gauche sont quasiment à égalité.
Dans le Nord comme dans le Sud, le Front national serait battu au second tour
Une nouvelle vague de sondages vient confirmer toutes les enquêtes menées depuis le début de la semaine. Dans le Nord comme dans le Sud, le Front national serait battu au second tour de l'élection régionale. Voici les dernières études publiées avant le second tour.

NORD-PAS-DE-CALAIS-PICARDIE. -
Marine Le Pen ne recueillerait que 47 % face à Xavier Bertrand, qui remporterait la région avec 53 %
Selon l'institut BVA pour La Voix du Nord, Marine Le Pen ne recueillerait que 47 % face à Xavier Bertrand, qui remporterait la région avec 53 % des intentions de vote. Le deuxième tour qui semblait être favorable à la présidente du FN tourne donc à l'avantage de la droite et du centre qui a bénéficié du retrait de Pierre de Saintignon, le candidat investi par le PS. La dynamique de mobilisation s'est donc clairement inversée alors que jusqu'au premier tour, c'est Marine Le Pen qui en profitait. 31 % des abstentionnistes du premier tour se porteraient sur le candidat LR contre 17 % seulement pour le FN. Ainsi, selon BVA, 68 % des électeurs de gauche du premier tour devraient aller voter dont 64 % se reporteraient sur Bertrand contre seulement 4 % pour Marine Le Pen.   
PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR. -
  51 %  pour Christian Estrosi contre 49 % pour Marion Maréchal Le Pen
L'issue du scrutin est là plus incertaine avec, selon le sondage BVA pour Nice Matin, 51 % des électeurs provençaux qui se opteraient pour la liste de Christian Estrosi contre 49 % pour celle de Marion Maréchal Le Pen. Malgré tout, le candidat LR semble en mesure de rattraper son retard de 14 points sur la représentante du FN grâce, là aussi, au retrait du candidat de la gauche Christophe Castaner. Les électeurs de gauche choisissent très majoritairement un report «républicain». 69 % des électeurs de Castaner au premier tour affirment vouloir aller voter dimanche dont 65 % pour Estrosi et seulement 4 % pour Maréchal Le Pen. La répartition, entre les deux candidats, des abstentionnistes du premier tour est sensiblement la même en Paca et dans le Nord. Selon BVA, 36 % d'entre eux choisiraient Estrosi contre 23 % pour le FN. Un différentiel de 13 points, là où il y en 14 entre Bertrand et Le Pen.   
NORMANDIE. -
  LR-UDI-MoDem et PS 36 % chacune, le FN Nicolas Bay 28 %
La situation dans cette triangulaire est encore plus serrée: Hervé Morin et Nicolas Mayer-Rossignol sont égalité parfaite. Selon le sondage BVA pour Paris Normandie, les deux listes LR-UDI-MoDem et PS totaliseraient 36 % chacune. De son coté, la liste FN dirigée par Nicolas Bay engrangerait 28 % des intentions de vote. Le second tour s'annonce donc très ouvert. Déjà au premier, Morin n'avait dû sa première place (27,91 %) qu'à la faveur de quelques centaines de voix sur Bay (27,71). Mayer-Rossignol prenant troisième place avec un score proche des deux premiers: 23,52 %. On le voit: la triangulaire ne donne pas un avantage net ni à la droite ni à la gauche. La clé du scrutin est encore dans cette région dans la main des abstentionnistes du premier tour. Le candidat qui parviendra à les mobiliser sera sans doute le vainqueur. A noter que la liste FN réaliserait selon BVA le même score au 1er qu'au second. 10 % de l'électorat FN du premier tour se reporterait même sur la liste Morin contre 1 % pour Mayer-Rossignol. Un différentiel qui est rééquilibré par les abstentionnistes qui seraient 22 % à choisir le liste PS, 17 % celle de la droite et du centre et 12 % celle du FN.   
ILE-DE FRANCE. -
  avantage en faveur de la candidate LR
Valérie Pécresse et Claude Bartolone sont au coude-à-coude. Un léger avantage semble néanmoins se dessiner en faveur de la candidate LR. Selon une enquête Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTélé et Sud Radio, elle totaliserait 42 % des voix au second tour contre 40 % pour son adversaire socialiste. Le reste des suffrages (18 %) va au frontiste Wallerand de Saint-Just, le trésorier du parti mis en examen. Ce résultat vient confirmer l'écart pronostiqué par une précédente enquête Odoxa pour Le Parisien et BFMTV publiée mercredi. «Un si faible écart de deux points, dans les marges d'erreur statistiques des sondages, rend l'issue très incertaine», tempère l'institut de sondage. D'autant que ces derniers ne tiennent pas compte des derniers développements de la campagne à couteaux tirés entre les deux favoris. Valérie Pécresse a même menacé de porter plainte contre le socialiste pour «injure aggravée». Dans une interview publiée mercredi soir sur le site de L'Obs, Claude Bartolone s'était violemment attaqué à la candidate LR: «Elle tient les mêmes propos que le FN, elle utilise une image subliminale pour faire peur. Avec un discours comme celui-là, c'est Versailles, Neuilly et la race blanche qu'elle défend en creux.»
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Course à l'Elysée: le Kremlin lâche Fillon en faveur de Le Pen

Face à la montée fulgurante de Macron dans les sondages qui attire à lui tout ce que le marigot parisien compte de politiciens attachés à le...