€CALYPSE NEWS

jeudi 19 novembre 2015

Syrie: "les attentats à Paris et ailleurs sont possibles grâce au soutien des terroristes par la politique occidentale"

B191115

07:10 -
"Les djihadistes entraînés en Syrie pour commettre des attentats à Paris et ailleurs en sont capables grâce au "soutien des Turcs, des Saoudiens et des Qataris, et bien sûr à la politique occidentale qui a soutenu les terroristes de différentes manières" a affirmé le président syrien, qui répondait à la chaîne de télévision nationale italienne Rai, cité par Le Figaro.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Pour Assad, la Syrie n'est pas le terreau de Daech

Le Figaro, le 19 Novembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 19 Novembre 2015


_____________***_________

"Je peux vous dire que Daech ne dispose pas d'un incubateur naturel, d'un incubateur social à l'intérieur de la Syrie", a affirmé hier Bachar el-Assad lors d'une interview.
 soutien des Turcs, des Saoudiens, des Qataris et à la politique occidentale
Le président syrien, qui répondait à la chaîne de télévision nationale italienne Rai, estime que son pays dévasté par la guerre n'est pas un terreau pour l'organisation terroriste. Il a insisté sur le fait que les djihadistes entraînés en Syrie pour commettre des attentats à Paris et ailleurs en sont capables grâce au "soutien des Turcs, des Saoudiens et des Qataris, et bien sûr à la politique occidentale qui a soutenu les terroristes de différentes manières".
Son aveu constitue la preuve la plus significative
L'EI "n'a pas démarré en Syrie. Il a débuté en Irak et avant, en Afghanistan", a dit Bachar al-Assad, en s'appuyant sur une citation de l'ancien premier ministre britannique Tony Blair selon laquelle "la guerre en Irak a contribué à créer l'EI". "Son aveu constitue la preuve la plus significative", a affirmé le président syrien.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Démondialisation au quotidien, arrêter de dépendre d'un système à bout de souffle.

« … Bien, cela n’est pas sûr et n’arriverait pas du jour au lendemain, mais il y a là une grande fragilité du système et peut-être n’est-il...