lundi 2 novembre 2015

Santé: viande cancérogène, l’alimentation carnée n’est en rien une nécessité impérieuse

A021115

10:55 -
" Les premiers hommes « mangeaient ce qu’ils trouvaient » - y compris leur voisin - et l’alimentation carnée n’est en rien une nécessité impérieuse" rapporte Le Monde citant la philosophe et directrice de recherche de l’INRA Florence Burgat.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le débat : peut-on encore manger de la viande ? 

Le Monde, le 29 Octobre 2015 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 2 Novembre 2015

_________***___________

Manger de la viande fait-il partie « de notre nature profonde », comme le soutient Pascal Mainsant ? L’ex-chercheur à L’Institut national de la recherche agronomique (INRA) s’insurge contre la dramatisation de l’étude de l’OMS sur les dangers de la consommation de viande.
l’alimentation carnée n’est en rien une nécessité impérieuse
A l’inverse, la philosophe et directrice de recherche de l’INRA Florence Burgat rappelle que les premiers hommes « mangeaient ce qu’ils trouvaient » - y compris leur voisin - et que l’alimentation carnée n’est en rien une nécessité impérieuse.
  • - La viande, une nourriture inscrite dans notre espèce, par Pascal Mainsant, ancien chercheur à l’INRA. Même si son abus est peut-être cancérogène, l’alimentation carnée mesurée n’est pas condamnable et demeure l’une des composantes essentielles du processus d’hominisation.
  • - L’alimentation carnée n’a rien de naturel, par Florence Burgat, philosophe, directrice de recherche à l’INRA. Ce n’est pas parce que les chasseurs-cueilleurs mangeaient de la chair animale ou humaine que sa consommation est indispensable ou son abandon catastrophique.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
ATLAS GENERAL WWIII: voir la page dédiée à notre santé

Dans six mois, personne ne fera plus confiance à personne ou en rien

Six mois, c’est le temps pour que l’enquête contre Clinton aboutisse à sa mise en accusation pour avoir mis en péril la Sécurité nation...