lundi 2 novembre 2015

Russie: crash A321, "un impact mécanique extérieur est la seule explication possible"

C021115

11:45 -
"Un impact mécanique extérieur est la seule explication possible de cette catastrophe" rapporte RT France citant une conférence de presse à Moscou des représentants de la compagnie aérienne russe Kolavia.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Kolavia estime qu’un impact mécanique extérieur a provoqué le crash de son A321

RT France, le 2 Novembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 2 Novembre 2015


___________***___________

Pour différentes raisons, 16 passagers qui aurait dû être à bord du vol 7K9268 ne sont pas montés à bord de l’appareil, a confirmé la société Kolavia.
un impact mécanique extérieur est la seule explication possible de cette catastrophe
Lors d’une conférence de presse à Moscou, les représentants de la compagnie aérienne russe Kolavia, dont un appareil s’est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre, ont estimé qu’un impact mécanique extérieur est la seule explication possible de cette catastrophe.
  • «En moins d’une minute, le vol 7K9268 a perdu plus de 300 km/h et a perdu 1 500 mètres d’altitude. Au moment de la catastrophe, les membres de l’équipage ont été incapables de réagir. Cela explique pourquoi aucune tentative de l’équipage de faire part d’un événement extraordinaire n’a été enregistrée», ont fait savoir les responsables de la société.
  • «La seule raison qui aurait pu provoquer la destruction de l’avion en l’air est un effet mécanique de l’extérieur», ont conclu les membres de la compagnie présents lors de cette conférence de presse.
  • «L’avion n’aurait pas pu se disloquer tout seul en plein vol», ont poursuivi les représentants de Kolavia.
  • Les problèmes avec le carburant, qui ont été évoqués comme l’une des pistes possibles dans l’enquête sur les causes de la catastrophe, «pourraient provoquer l’arrêt des moteurs, mais pas la dislocation de l’avion en vol», a poursuivi le directeur adjoint de la société, Alexandre Smirnov.
Auparavant, Kolavia avait déjà précisé que tous ses équipages suivaient régulièrement des simulations comprenant l’arrêt d’un ou de plusieurs moteurs et qu’ils avaient été préparés à toute situation de la sorte.
  • Les réparations qu’a subies l’appareil en 2014 ne peuvent pas non plus être à l’origine de la catastrophe. «L’avion a été réparé par son constructeur, conformément aux procédures élaborés par Airbus», ont déclaré les représentants de Kolavia.
  • «Nous excluons aussi une défaillance mécanique et une erreur de pilote», a annoncé Alexandre Smirnov.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~