€CALYPSE NEWS

lundi 16 novembre 2015

France: "Quand on entre en guerre, on ne se contente pas de trois bombardements par semaine"

F161115

11:00 -
"Quand on entre en guerre, on ne se contente pas de trois bombardements par semaine d'autant qu'aucun bombardement n'a jamais permis de gagner une guerre" a déclaré François Fillon cité par l'AFP.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Fillon: "l’exécutif n'a pas de stratégie"

Le Figaro avec AFP, le 16 Novembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 16 Novembre 2015


___________***___________

L'ancien premier ministre François Fillon (Les Républicains) a accusé aujourd'hui l'exécutif de n'avoir aucune stratégie depuis l'engagement des forces contre l'Etat islamique, et prône la réunion de "l'ensemble des pays concernés de la région, y compris le régime de Bachar al-Assad".
 Quand on entre en guerre, on ne se contente pas de trois bombardements par semaine
"Quand on entre en guerre, on ne se contente pas de trois bombardements par semaine, on a une stratégie pour gagner la guerre, ce qui n'est absolument pas le cas aujourd'hui", a accusé François Fillon sur Europe 1.
 Aucun bombardement n'a jamais permis de gagner une guerre
"Aucun bombardement n'a jamais permis de gagner une guerre", a-t-il affirmé.
 "l'erreur fondamentale depuis le début c'est d'avoir refusé une alliance avec les Russes
Pour l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, "l'erreur fondamentale depuis le début c'est d'avoir refusé une alliance avec les Russes, le dialogue avec les Iraniens ces derniers jours et surtout d'avoir considéré qu'il y avait deux adversaires sur le terrain, le régime de Bachar al-Assad et l'Etat islamique".
réunir l'ensemble des pays concernés de la région, y compris le régime de Bachar al-Assad
"Personne n'a pris l'initiative de réunir l'ensemble des pays concernés de la région, y compris le régime de Bachar al-Assad, pour dire on va aller taper l'Etat islamique jusqu'à ce qu'il a été éliminé", a accusé François Fillon.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rajoy a décidé de jouer l’affrontement, faisant le calcul de se refaire une santé électorale

Mariano Rajoy «  Carles Puigdemont a fait savoir, par écrit et avant l’heure limite de 10 heures fixée par les autorités de Madrid,...