dimanche 22 novembre 2015

France: lutte contre Daech, la paradoxale rhétorique guerrière de Le Drian

F221115
16:25 -
"Le ministre a souligné que seule une opération terrestre permettrait in fine de déloger l'EI de ses positions mais la France exclut tout déploiement au sol dans des opérations armées, y compris de forces spéciales" proclame pince-sans-rire le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, cité par l'AFP.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Syrie : le porte-avions Charles de Gaulle est opérationnel


Le Figaro avec AFP, le 22 Novembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 22 Novembre 2015


____________***_____________

La France va pouvoir engager dès lundi son porte-avions Charles de Gaulle contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie mais exclut en revanche d'y envoyer des forces spéciales, a annoncé dimanche le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.
 L'armée française va ainsi tripler sa capacité de frappes
Le Charles de Gaulle, arrivé en Méditerranée orientale, "sera en mesure, avec les avions de chasse qui sont à bord (..) d'agir à partir de demain (lundi)", a déclaré Le Drian sur Europe 1, neuf jours après les attentats de Paris revendiqués par l'EI qui ont fait 130 morts et quelque 350 blessés.

L'armée française va ainsi tripler sa capacité de frappes sur l'Irak et la Syrie, les 26 chasseurs embarqués sur le porte-avions - 18 Rafale et huit Super Etendard - venant s'ajouter aux 12 appareils stationnés aux Emirats arabes unis et en Jordanie. 
Il faut combattre un "ennemi à deux têtes"
La lutte contre l'EI est "à la fois une guerre de l'ombre et une guerre du champ de bataille", a souligné le ministre. Il faut combattre un "ennemi à deux têtes", c'est-à-dire un "Etat" organisé, avec une armée, qui occupe une partie de l'Irak et de la Syrie, et un "mouvement terroriste international qui a pour objectif de frapper le monde occidental".
Il faut traquer les terroristes
"Il faut traquer les terroristes, ceux qui essaient de frapper la démocratie (..) et il faut en même temps frapper au coeur, dans le champ de bataille, au Levant pour anéantir l'Etat islamique", a-t-il insisté.
il faut frapper Mossoul et Raqa 
Parmi les cibles, il faut frapper "Mossoul (Irak) où se trouvent les lieux de décision politique (de l'EI) et Raqa (Syrie) où se trouvent les centres de formation des 'foreign fighters', c'est-à-dire les combattants destinés à agir à l'extérieur", a-t-il dit.
seule une opération terrestre permettrait in fine de déloger l'EI 
Le ministre a aussi souligné que seule une opération terrestre permettrait in fine de déloger l'EI de ses positions, quelle que soit la portée des frappes américaines, françaises et désormais russes contre l'organisation. 
"Cela ne veut pas dire la présence française au sol", a-t-il dit.
La France exclut tout déploiement au sol 
La France exclut tout déploiement au sol dans des opérations armées, y compris de forces spéciales dont Washington a demandé l'envoi en Syrie. "Cette hypothèse (des forces spéciales) n'est pas envisagée aujourd'hui", a précisé Le Drian.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Nous sommes devenus fous

« Les flancs des autobus parisiens portent des affiches annonçant la sortie du film « Annabelle 2 ». À côté d’une image montrant quelqu...