vendredi 27 novembre 2015

France: hommage aux victimes du 13 Novembre "au nom d’une cause folle et d'un Dieu trahi"

E271115

11:45 -
"«Dans un acte de guerre organisé de loin et froidement exécuté, une horde d'assassins a tué 130 des nôtres et en a blessé des centaines au nom d’une cause folle et d'un Dieu trahi. Aujourd'hui, rassemblée, la Nation pleure ses victimes»" a déclaré le chef de l'Etat dans la cour d'honneur de l'hôtel des Invalides rapporte RT France.

"...un Dieu trahi" aurait prononcé le chef de l'Etat français sous le coup d'une émotion peut-être sur-jouée. Un "Dieu trahi" suppose l'existence d'un Dieu ce qui, dans la bouche de Hollande, est assez étrange.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Hollande dénonce «une horde d'assassins» ayant agi «au nom d'une cause folle et d'un Dieu trahi»

RT France, le 27 Novembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 27 Novembre 2015


___________***_________

Dans son discours à l'hôtel des Invalides à Paris, le président François Hollande a rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris et a appelé les Français à lutter pour la Liberté et les valeurs de la France.

«Dans un acte de guerre organisé de loin et froidement exécuté, une horde d'assassins a tué 130 des nôtres et en a blessé des centaines au nom d’une cause folle et d'un Dieu trahi. Aujourd'hui, rassemblée, la Nation pleure ses victimes», a déclaré le chef de l'Etat dans la cour d'honneur de l'hôtel des Invalides.

«Nous connaissons l'ennemi», a poursuivi François Hollande, pointant du doigt «la haine, celle qui tue à Bamako, à Tunis, à Copenhague, à Paris, celle qui a déjà tué à Londres et à Madrid et qui tente de nous soumettre à un ordre inhumain».

«L'ennemi c'est l'obscurantisme et nous le vaincrons ensemble avec les forces de la République, les armes de la Démocratie, nos institutions et notre Droit», a-t-il rappelé.

Assurant que la France continuerait à «lutter pour la Liberté et les valeurs qu'elle défend», le président a rappelé que les militaires français sont «pleinement engagés dans cette lutte difficile». «La liberté ne doit pas être vengée mais servie», a-t-il martelé.

«Nous ne cèderons ni à la peur ni à la haine, et si colère nous saisi nous réagirons avec calme et détermination a défendre la liberté au jour le jour, avec la volonté de faire de la France un grand pays fier de son Histoire, de son idéal universel, de son rayonnement et de la ferveur que notre pays inspire au reste du monde lorsqu'il est blessé», a ajouté le chef de l'Etat en remerciant les pays partout dans le monde qui ont rendu hommages aux victimes des attentats en entonnant la Marseillaise.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Trump va-t-il dans le sens de l’Histoire ?

Le monde n’a-t-il jamais été aussi proche d’une catastrophe nucléaire planétaire ? La cause en serait le délire total des élites de Was...