dimanche 15 novembre 2015

France: guerre contre l'EI, "il faut envoyer des combattants sur le terrain"... et décréter la mobilisation générale?

D151115

17:05 -
"Il faut se mettre d'accord, et envoyer des combattants sur le terrain, mobiliser toutes les forces mobilisables dans le cadre d'une opération militaire concertée", a indiqué Mme Saugues, vice-présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale citée par Sputnik.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Députée française: en Syrie, il aurait fallu parler avec l'Iran et la Russie

Sputnik, le 15 Novembre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 15 Novembre 2015


___________***___________

La vice-présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale regrette que les autorités françaises aient refusé les partenariats offerts par la Russie et l'Iran.
 La coopération entre la France, la Russie et l'Iran est indispensable
La coopération entre la France, la Russie et l'Iran est indispensable pour vaincre le groupe terroriste Etat islamique (Daech), a affirmé Odile Saugues, députée socialiste du Puy-de-Dôme et vice-présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale, dans une interview au magazine en ligne La Montagne.
Elle s'est déclarée "favorable à une solution militaire en Syrie", mais "surtout à une solution politique".
envoyer des combattants sur le terrain
"Il faut parler avec l'Iran et la Russie" pour trouver une solution politique. "Il faut se mettre d'accord, et envoyer des combattants sur le terrain, mobiliser toutes les forces mobilisables dans le cadre d'une opération militaire concertée", a indiqué Mme Saugues.
"Je regrette que l'on n'ait pas pris en compte, depuis le début, l'importance des partenaires iraniens et russes sur ce secteur. Le problème Bachar el-Assad se résoudra après. Pour l'heure, il faut mettre fin aux attaques de Daech", a conclu la députée.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pourquoi je m’en fiche complètement que le quotidien Le Monde mente à ses lecteurs

Lors de son audition à la Chambre du Congrès, Comey a reconnu qu’il n’y avait pas d’enquête en cours pour déterminer les éventuelles col...