jeudi 22 octobre 2015

Syrie: visite officielle d'Assad à Moscou, Washington éructe... en vain.

B221015

11:35 -
"Je voudrais rappeler l'accent mis par M. Poutine sur le fait que le dernier mot dans le contexte du règlement politique doit revenir au peuple syrien, et ne devrait pas être imposé de l'extérieur", a déclaré le porte-parole du chef de l'état russe cité par Sputnik.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Visite d’Assad à Moscou: la Maison Blanche réagit

Sputnik, le 22 Octobre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 22 Octobre 2015


__________***__________

La visite surprise du leader syrien dans la capitale russe n'a pas été du goût de Washington.
  la visite du président syrien à Moscou ne contribue pas au règlement de la situation en Syrie
La Maison Blanche estime que la visite du président syrien Bachar el-Assad à Moscou ne contribue pas au règlement de la situation en Syrie, a déclaré jeudi aux journalistes le porte-parole du gouvernement américain Eric Schultz.
Assad a recouru à l'arme chimique contre son propre peuple
"Nous estimons que l'accueil solennel réservé (par Moscou) à Assad, qui a recouru à l'arme chimique contre son propre peuple, contredit l'objectif déclaré par les Russes, qui est un règlement politique", a indiqué le porte-parole, cité par l'agence Reuters.
il n'y a pas d'alternative à un règlement politique en Syrie
Mardi, le président russe Vladimir Poutine a reçu à Moscou son homologue syrien Bachar el-Assad.

Selon le porte-parole du président russe Dmitri Peskov, la partie russe aussi bien que la partie syrienne estiment de façon unanime qu'il n'y a pas d'alternative à un règlement politique en Syrie.
 le dernier mot doit revenir au peuple syrien
"Je voudrais rappeler l'accent mis par M. Poutine sur le fait que le dernier mot dans le contexte du règlement politique doit revenir au peuple syrien, et ne devrait pas être imposé de l'extérieur", a déclaré le porte-parole du chef de l'état russe.

Lors de son entretien avec Bachar el-Assad, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie estimait qu’un règlement à long terme n'était possible que sur la base d'un processus politique impliquant toutes les forces politiques ainsi que les groupes ethniques et religieux. Selon le chef de l'Etat russe, "la décision finale appartient au peuple syrien uniquement".
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La présence de Macron et Le Pen au second tour sonne-t-elle la fin du clivage gauche/droite ?

Les commentateurs sont unanimes : c’est la fin des partis politiques traditionnels qui s’alternent au pouvoir depuis la fin de la secon...