€CALYPSE NEWS

lundi 12 octobre 2015

Syrie: Otan, le disque rayé des accusations occidentales contre la Russie

G121015

14:10 -
"Selon les Occidentaux, la vaste majorité des attaques russes se concentrent sur des zones d'où l'EI est absente, touchant l'opposition modérée et le front Al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie" rapporte l'AFP citant le chef de l'Otan, Jens Stoltenberg.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Syrie: Moscou accusé de faire durer le conflit

Le Figaro avec AFP, le 12 Octobre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 12 Octobre 2015


_________***_________

Le chef de l'Otan, Jens Stoltenberg, a accusé aujourd'hui la Russie de contribuer à prolonger le conflit en Syrie en soutenant Bachar al-Assad contre l'opposition modérée, appelant de ses voeux un règlement politique impliquant Moscou et Téhéran.
La Russie devrait lutter contre l'EI
«La Russie devrait lutter contre l'EI (le groupe État islamique, ndlr) en Syrie et ne pas soutenir Assad», a déclaré Stoltenberg lors d'une intervention devant les parlementaires de l'Otan réunis à Stavanger (sud-ouest de la Norvège).
Cela ne fait que prolonger la guerre
«Le problème, c'est qu'ils ne concentrent pas leurs efforts sur la lutte contre l'EI mais ils combattent aussi les groupes de l'opposition modérée et ils soutiennent le régime d'Assad. Cela ne fait que prolonger la guerre», a-t-il dit.
 selon les Occidentaux...
Depuis fin septembre, la Russie a lancé une campagne de bombardements intensifs à travers la Syrie en guerre. Au cours des seules dernières 24 heures, elle dit avoir bombardé 53 «cibles». Moscou affirme que ses frappes visent en priorité l'EI mais, selon les Occidentaux, la vaste majorité des attaques se concentrent sur des zones d'où l'EI est absente, touchant l'opposition modérée et le front Al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie.
 Nous devons faire le forcing pour (trouver) une solution politique
«Nous devons faire le forcing pour (trouver) une solution politique au conflit en Syrie et ensuite, bien sûr, tous les pays qui sont impliqués dans le conflit, soit à l'intérieur de la Syrie soit de l'extérieur en appui des différents groupes, doivent faire partie de ce dialogue», a souligné Jens Stoltenberg.
«Cela inclut tous les pays, y compris par exemple l'Iran et la Russie», a-t-il ajouté.
L'Iran soutient activement le régime du président Bachar al-Assad face aux rebelles depuis le début en 2011 de la révolte qui a dégénéré en guerre civile, faisant plus de 240.000 morts. Il fournit à Damas une assistance financière et militaire, y compris des conseillers sur le terrain.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Une victoire cauchemardesque » pour la chancelière, de nouvelles élections pourraient être convoquées

« La formation d’un gouvernement s’annonce très compliquée. Laminés, les sociaux-démocrates du SPD ont décidé de quitter la coalition a...