mercredi 7 octobre 2015

Syrie: contre-offensive terrestres des forces de Damas contre les positions rebelles

C071015

09:20 -
"Plusieurs centaines de soldats iraniens ont pris position en Syrie en vue d’une offensive au sol en soutien aux forces gouvernementales syriennes contre les positions tenues par des rebelles" rapporte Le Monde.

~~~~~~~~~~~~
Moscou pourrait coordonner ses bombardements en Syrie avec Washington 
Le Monde avec AFP et Reuters, le 7 Octobre 2015 

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 7 Octobre 2015 
__________***___________ 
La Russie pourrait mettre en place des propositions américaines visant à coordonner ses frappes en Syrie avec celles de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, a déclaré, mercredi 7 octobre, le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère de la défense de la Russie.

« Nous essayons seulement de clarifier de notre côté certains détails techniques qui seront discutés aujourd’hui entre des experts du ministère de la défense de la Russie et ceux du Pentagone. »
jusqu’à présent ces discussions russo-américaines n’(ont) pas abouti.
Des responsables américains et russes ont discuté la semaine dernière, à la demande de la Russie, des moyens d’éviter tout incident dans le ciel syrien. Les deux pays menant chacun des frappes en Syrie, il s’agissait de prévoir qu’elles n’aient pas lieu au même endroit et en même temps. Mais jusqu’à présent ces discussions russo-américaines n’avaient pas abouti.

Mardi, Moscou a bombardé douze cibles liées à l’Etat islamique (EI), autour de la ville de Deir ez-Zor (Est) ainsi que dans les provinces de Damas, d’Idleb et de Lattaquié, selon le ministère de la défense de la Russie.
  crispations entre Moscou et Ankara
La journée a également été marquée par une augmentation des crispations entre Moscou et Ankara, qui accuse la Russie de violer son espace aérien. La Turquie, farouchement opposée au président Bachar Al-Assad, a convoqué à deux reprises l’ambassadeur de Russie pour l’avertir que Moscou « serait tenu responsable » si de tels incidents se reproduisaient.
 La Russie mène des frappes en Syrie pour venir en aide au régime
La Russie, fidèle alliée du régime de Damas, mène des frappes en Syrie pour venir en aide au régime, et ses avions visent l’EI, qui contrôle la moitié du territoire syrien, ainsi que les groupes rebelles islamistes et ceux dits « modérés » qui se trouvent notamment à la lisière de la frontière turque.
assaut terrestre des « forces du régime »
Des vagues d’intenses bombardements menées mercredi par l’aviation russe dans l’ouest de la Syrie sont accompagnées par un assaut terrestre des « forces du régime » contre au moins quatre positions tenues par des rebelles, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).
 plusieurs centaines de soldats iraniens (ont) pris position en Syrie
La semaine dernière, au deuxième jour de l’intervention militaire russe en Syrie, des sources libanaises ont affirmé que plusieurs centaines de soldats iraniens avaient pris position en Syrie en vue d’une offensive au sol en soutien aux forces gouvernementales syriennes, dont l’Iran est, avec la Russie, un des deux principaux alliés. Le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la force d’élite Al-Qods, a participé à la préparation de la campagne aérienne russe en Syrie. 

J - 26: l'électorat macroniste est à 50% de la poudre aux yeux

Selon un sondage Ipsos réalisé pour France Inter : ...parmi les gens souhaitant aller voter, 4 électeurs sur 10 se disent indécis et sus...