jeudi 29 octobre 2015

Santé: terminé le tampon au Roundup, vive le "free flux instinct" et autres alternatives plus écolo et économiques

K291015

17:35 -
"Alors que 2015 pourrait bien être l'année du désamour des tampons, autrefois symboles d'une liberté retrouvée, des méthodes alternatives plus écolo et économiques émergent: la Cup, la serviette lavaable, l'éponge de mer ou même le free flux instinct" rapporte Le Figaro.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Cup, éponge... Les alternatives aux tampons et aux serviettes pour les règles
Par Par Lucile Quillet  pour Le Figaro, le 29 Octobre 2015
Titre et inter-titres E Gaillot pour €calyspe News, le 29 Octobre 2015
__________***__________
 Alors que la composition des tampons fait de plus en plus débat, zoom sur les méthodes moins agressives et plus écologiques qui émergent pour gérer son flux menstruel.
 85% des petits cylindres blancs contiendrait du glyphosate, un herbicide puissant utilisé dans le décrié Roundup
Une nouvelle de plus qui nous fait regarder d'un oeil douteux les tampons : des chercheurs argentins de l'université de Plata assurent que 85% des petits cylindres blancs contiendrait du glyphosate, un herbicide puissant utilisé dans le décrié Roundup. Et surtout : une substance qui s'avère être cancérogène.
  éliminer le risque de SCT lié aux règles en n’utilisant pas de tampons
La panique avait déjà été semée dans les salles de bains en juin 2015 avec la campagne de sensibilisation menée par un ex-mannequin amputé d'une jambe à cause d'un choc toxique qui, selon elle, serait dû à l'usage des tampons. Sur son site, Tampax explique en effet que l'on peut « essentiellement éliminer le risque de SCT lié aux règles en n’utilisant pas de tampons ».
  des méthodes alternatives plus écolo et économiques émergent
En septembre, une pétition en ligne réclamait à Tampax une meilleure transparence sur la composition des tampons, introuvable sur la notice. Plus de 65.500 signatures plus tard, aucune info supplémentaire n'a été apportée. Alors que 2015 pourrait bien être l'année du désamour des tampons, autrefois symboles d'une liberté retrouvée, des méthodes alternatives plus écolo et économiques émergent. Zoom sur les autres petits soldats des règles qui font de l'ombre à l'éternel combo serviette-tampon.

La Cup

Fabriquée en silicone, flexible, elle se place à l'intérieur du vagin pour bloquer l'écoulement des règles. Il existe différentes tailles de coupes menstruelles pour mieux s'adapter à l'anatomie de chacune.
  • Avantages : Alors que tampon et serviette ne s'utilisent qu'en usage unique, une seule coupe menstruelle suffit pour plusieurs années. Elle n'assèche pas la muqueuse. Elle peut se garder plus longtemps qu'un tampon, selon l'importance du flux.
  • Inconvénients : certaines femmes se disent gênées par la coupe. La retirer sans projection collatérale nécessite un coup de main expérimenté. 
Prix : entre 15 et 30 euros.
Quelques adresses en ligne : Lamazuna, Diva Cup,  Moon Cup, Natur Cup, Fleurcup, Lunacopine, Lily Cup, Meluna.

La serviette lavable

On retrouve le même concept qu'une serviette hygiénique, mais sans déchet. Une fois que les pertes sont absorbées, le protège-slip se lave et se relave à l'envi. Lorsqu'il y a de petites pertes seulement, on peut le passer à la machine à laver. Il existe différentes tailles pour tout type de femme.
  • Avantages : aucun déchet et beaucoup d'euros économisés. De nombreuses marques favorisent le Made in France et les motifs fantaisistes pour pallier l'aspect « couche ».
  • Inconvénients : il faut être à l'aise avec le fait de ranger une serviette usagée dans sa pochette (imperméable) qu'on place dans son sac avant de pouvoir la laver le soir, de retour chez soi. La serviette doit être séchée à l'air libre, donc exposée. 
Prix : de 15 à 25 euros.
Quelques adresses en ligne : Plim, Dans ma culotte, Imse Vimse, Lulu Nature.

L'éponge de mer

C'est une méthode ancestrale qui était tombée aux oubliettes mais revient progressivement dans le panel des protections hygiéniques. On place l'éponge de mer naturelle dans le vagin pour qu'elle absorbe le sang et on la retire à intervalles réguliers selon l'importance du flux. Elle se lave à l'eau chaude avec un savon au PH neutre. Une éponge peut être utilisée plusieurs mois d'affilée.
  • Avantages : on peut faire difficilement plus écolo et doux que l'éponge de mer naturelle. Sa matière souple évite la sensation de gêne. Certaines femmes affirment que les rapports sexuels sont rendus possibles avec l'éponge pendant la période des règles.
  • Inconvénients : pas d'applicateur ni de ficelle de récupération : il faut enlever l'éponge imbibée en plongeant ses doigts dans le vagin. L'éponge est déconseillée aux femmes qui ont un stérilet. Consultez votre gynécologue.
Prix : Entre 5 et 15 euros.
Quelques adresses en ligne : Ma féminité nature.

Le free flux instinct

Une méthode discutée, tant pour sa faisabilité que pour ses prétendus avantages. Le concept : retenir soi-même l'écoulement de ses règles en « écoutant son corps » (à l'aide de son périnée et de son cerveau donc). C'est seulement lorsque l'on se rend aux toilettes que les pertes sont libérées.
  • Avantages : On se passe de toute protection intime matérielle. 
  • Inconvénients : beaucoup d'entraînement, un mental en béton et des aller-retours réguliers aux toilettes sous le joug du doute. Les femmes qui ont un flux important doivent y renoncer.
Prix : zéro euro.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
  ATLAS GENERAL WWIII: voir la page dédiée à notre santé

Pourquoi je m’en fiche complètement que le quotidien Le Monde mente à ses lecteurs

Lors de son audition à la Chambre du Congrès, Comey a reconnu qu’il n’y avait pas d’enquête en cours pour déterminer les éventuelles col...