lundi 12 octobre 2015

France: Syrie, frapper des Français qui menacent la France puis serrer la main à ceux qui les financent

B121015

08:55 -
"«Nous frappons Daech et tous ceux qui, au sein de Daech, quelles que soient leur origine et leur nationalité, ont décidé de frapper la France et donc de frapper leur propre pays» a déclaré M Valls avant de rendre visite aux bailleurs de ces mêmes terroriste, l'Arabie saoudite.

~~~~~~~~~~~~~~~~
En Syrie, les frappes françaises tuent des djihadistes français

Par Anne Rovan pour Le Figaro, le 12 Octobre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 12 Octobre 2015


_________***____________

L'opération avait été annoncée vendredi par le ministre de la Défense. En visite en Jordanie, le premier ministre Manuel Valls a cependant indiqué que les frappes menées en Syrie visaient indistinctement tous les membres de Daech, quelle que soit leur nationalité.
 plusieurs Français figuraient parmi les victimes de ces frappes
On savait depuis vendredi que deux Rafale français avait bombardé un camp d'entraînement djihadiste situé dans la région de Raqqa, dans l'est de la Syrie. Une source gouvernementale a affirmé lundi au Figaro que plusieurs Français figuraient parmi les victimes de ces frappes. Le nombre de combattants tués était encore impossible à déterminer lundi matin.
 il «pourrait y avoir des djihadistes français» parmi les victimes
Quelques minutes plus tard, la délégation française entourant le déplacement du premier ministre Manuel Valls au Moyen-Orient se montrait cependant moins affirmative et expliquait qu'il «pourrait y avoir des djihadistes français» parmi les victimes.
  venir en France, en Europe, pour commettre des attentats
Le rôle précis des djihadistes frappés n'est pas encore connu. Vendredi, Jean-Yves Le Drian avait justifié ces frappes en expliquant que les «centres de combattants étrangers» visés n'avaient pas pour mission «d'aller combattre pour Daech sur le Levant, mais de venir en France, en Europe, pour commettre des attentats».
 Nous frappons tous ceux qui ont décidé de frapper la France
Depuis Amman, Manuel Valls a lancé dimanche un avertissement sur la même tonalité: «Nous frappons Daech et tous ceux qui, au sein de Daech, quelles que soient leur origine et leur nationalité, ont décidé de frapper la France et donc de frapper leur propre pays», a-t-il déclaré à l'issue d'un entretien avec le premier ministre jordanien Abdullah Ensour.
Durcissement de ton
Nous frappons ceux qui aujourd'hui préparent des attentats contre la France
Avant de renchérir, plus tard dans la soirée: «Nous ne frappons pas une nationalité en particulier. Nous frappons ceux qui aujourd'hui préparent des attentats contre la France [...] Tous ceux qui rejoignent ces camps, tous ceux qui rejoignent Daech doivent savoir qu'ils peuvent demain être frappés», a-t-il encore prévenu.
«Qu'avez-vous fait?»
Il s'agit là d'un durcissement de ton mais aussi d'un gage donné à l'opinion. «S'il y avait un attentat comme ceux que nous avons eu [en début d'année 2015, NDLR] et que tout porte à croire qu'il a été préparé en Syrie, on nous dirait à juste titre: «Qu'avez-vous fait?», confiait dimanche soir le premier ministre à quelques journalistes.
  «les Français peuvent entendre ce discours»
Manuel Valls est convaincu que «les Français peuvent entendre ce discours» d'un État prêt à frapper ses ressortissants. Selon le chef du gouvernement, 500 à 600 Français ou résidents français seraient actuellement en Syrie ou en Irak.
 Il s'envolera ensuite pour l'Arabie saoudite
Accompagné du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, Manuel Valls doit se rendre lundi sur une base militaire située en Jordanie et d'où partent les avions français qui mènent des frappes en Irak et, depuis quelques semaines, en Syrie. Il s'envolera ensuite pour l'Arabie saoudite, dernière étape de son voyage au Moyen-Orient.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un amiral US se dit prêt à effectuer une frappe nucléaire contre la Chine

« Sur fond de tensions sino-américaines dans le Pacifique, un amiral US se dit prêt à effectuer une frappe nucléaire contre la Chine s...