dimanche 4 octobre 2015

Allemagne: Syrie, "nous avons besoin de ceux qui sont actuellement au pouvoir à Damas"

E041015

09:40 -
"Pour parvenir à une solution politique, nous avons besoin à la fois des représentants de l'opposition syrienne ainsi que de ceux qui sont actuellement au pouvoir à Damas et d'autres pour parvenir à de véritables succès" a estimé la chancelière allemande Angela Merkel dimanche dans un entretien à la radio Deutschlandfunk citée par Reuters.
~~~~~~~~~~~~~~
Merkel: l'option militaire pas suffisante en Syrie

Le Figaro avec Reuters, le 4 Octobre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 4 Octobre 2015


________***__________

Les efforts militaires sont nécessaires en Syrie bien qu'ils ne parviendront pas, seuls, à mettre fin à la guerre dans ce pays, estime la chancelière allemande Angela Merkel dimanche dans un entretien à la radio Deutschlandfunk.
  les efforts militaires ne fourniront pas la solution
"Concernant la Syrie, j'ai dit pour la première fois: nous avons besoin d'efforts militaires mais les efforts militaires ne fourniront pas la solution. Nous avons besoin d'un processus politique mais pour l'instant cela ne se passe pas vraiment bien", a-t-elle estimé.
  nécessaire d'impliquer le régime du président syrien Bachar al Assad aux négociations
La chancelière allemande a également estimé qu'il serait nécessaire d'impliquer le régime du président syrien Bachar al Assad aux négociations.
nous avons besoin de ceux qui sont actuellement au pouvoir à Damas
"Pour parvenir à une solution politique, nous avons besoin à la fois des représentants de l'opposition syrienne ainsi que de ceux qui sont actuellement au pouvoir à Damas et d'autres pour parvenir à de véritables succès"", a-t-elle poursuivi. 
Angela Merkel a également jugé que la Russie, les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et l'Iran pouvaient jouer un rôle important avec l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Trumpisme, le suivisme européen en question

Bien qu’il soit difficile de comprendre le trumpisme tant son auteur sort des codes habituels de la politique, il semble qu’il provoque che...