vendredi 23 octobre 2015

Allemagne: fermer les frontières européennes et aller sélectionner les "bons" migrants à la source

H231015

21:30 -
"Merkel voudrait aller chercher directement les réfugiés au Moyen-Orient afin de mieux les répartir ensuite en Europe dont les frontières seraient alors contrôlées par des agences comme Frontex à la place des gouvernements nationaux" rapporte RT France citant certains législateurs de Berlin.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L’Allemagne fait le forcing pour que l'Europe adopte des quotas de réfugiés obligatoires

RT France, le 23 Octobre 2015

Titre et inter-titres E Gaillot pour €calypse News, le 23 Octobre 2015


__________***____________

En opposition avec certains gouvernements européens, Angela Merkel voudrait gérer la crise migratoire en allant chercher directement les réfugiés au Moyen-Orient afin de mieux les répartir ensuite en Europe.
 aller chercher directement les migrants (en Turquie)
D’après des législateurs à Berlin, ce serait la solution proposée par la chancelière afin de pouvoir contrôler le nombre de migrants arrivant en Europe et leur éviter un voyage tumultueux. Selon la position allemande, il s’agirait pour l’Union européenne (UE) de conclure des accords avec des pays tiers (comme la Turquie qui accueille actuellement 2 millions de Syriens) permettant d’aller chercher directement les migrants chez ceux-ci.
 En échange, un plafond du nombre de migrants à destination de l’UE
En échange de la prise en charge, par l’Europe, du transport des réfugiés sur son propre territoire, un plafond du nombre de migrants à destination de l’UE devrait alors être défini avec le pays tiers, qui devrait de son côté prendre les mesures nécessaires pour le faire respecter.
 une européanisation de la gestion des frontières
La mesure prônée par Merkel équivaudrait donc à une européanisation de la gestion des frontières, qui serait transférée des gouvernements nationaux à des agences de surveillance européennes, comme par exemple Frontex. Cette proposition ne concerne toutefois pas la Grande-Bretagne, non-membre de l’espace Schengen.

Trump va-t-il dans le sens de l’Histoire ?

Le monde n’a-t-il jamais été aussi proche d’une catastrophe nucléaire planétaire ? La cause en serait le délire total des élites de Was...